Un père de famille viole une mineure en plein jour de Ramadan

Un père de famille viole une mineure en plein jour de Ramadan

Avec l’innocence des enfants, la petite fille sourit lorsqu’il lui caressa la tête. Puis il se tourna vers la mendiante lui révélant qu’il possédait assez d’effets vestimentaires que sa fille ne portait plus.

Mendiante, cette femme, quadragénaire, qui tient sa fille, traverse de long en large le quartier Lissasfa, à Casablanca, quémandant quelques sous à longueur de journée. Ce n’est pas la première fois qu’elle parcourt le même trajet aller et retour en tendant la main surtout aux automobilistes. Sa petite fille, âgée de dix ans, qui n’a jamais été à l’école, l’accompagne toujours. Certes, le soir, elles retournent toutes les deux chez elles avec une somme d’argent. Mais, ce mercredi du mois de juin, elles rentrent chez elles avec un immense regret d’avoir accepté l’aide d’un homme. Ce dernier, un quadragénaire, empruntait toujours le même chemin à pied. Ce jour-là il s’est arrêté pour donner une pièce à la mère tout en contemplant la fille avec insistance.

Avec l’innocence des enfants, la petite fille sourit lorsqu’il lui caressa la tête. Puis il se tourna vers la mendiante lui révélant qu’il possédait assez d’effets vestimentaires que sa fille ne portait plus. Il lui demanda donc de permettre à la petite de l’accompagner chez lui, à quelques dizaines de mètres du lieu où ils se trouvaient, pour lui remettre les vêtements.

Mais, deux heures plus tard, la fille retourna vers sa mère dans un état lamentable. Sans avoir dans la main le moindre vêtement, elle sanglotait violemment. Sa mère lui a demandé des explications. Et la fille va révéler à sa mère que l’homme qu’elle avait accompagné l’a conduite à l’intérieur d’une chambre pour la déshabiller et la violer.

La mendiante a emmené sa fille au commissariat de police relevant du district de Hay Hassani, pour porter plainte. Une enquête a été diligentée et l’homme, père de famille d’ailleurs, a été arrêté. Il a avoué son crime d’avoir profité de l’absence de sa femme qui travaille pour détourner la fille et abuser d’elle en plein jour de Ramadan.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *