un père et son fils condamnés pour trafic de drogue

un père et son fils condamnés pour trafic de drogue

Ils sont cinq personnes dont un père et son fils, qui se tiennent, ce jour du mois de novembre, devant le magistrat de la chambre correctionnelle près le Tribunal de première instance d’El Jadida. Ils sont tous impliqués dans une affaire de trafic de drogue. Selon le dossier de l’affaire rédigé par les éléments de la Police judiciaire de la capitale doukkalie, il s’agit d’une bande spécialisée dans le trafic de drogue qui approvisionnait les dealers opérant dans tous les villages et douars situés loin du centre-ville. Quelques membres de cette bande faisaient, depuis belle lurette, l’objet d’avis de recherche. Leur identité était révélée par quelques dealers arrêtés et jugés auparavant. Ils ont même avoué être des trafiquants de drogue. La preuve, une quantité de vingt-sept kilos saisie dans la voiture à bord de laquelle ils se trouvaient. Ils ont confirmé leurs aveux devant le procureur du Roi près le Tribunal de première instance d’El Jadida, mais les ont niés devant le magistrat de la chambre correctionnelle. Aux questions du juge, ils ont répondu n’avoir jamais manipulé de haschich ! Et celui saisi à bord de leur voiture ? Et les déclarations des trafiquants arrêtés dans d’autres affaires de drogue qui affirment qu’ils étaient leurs fournisseurs ? «Il ne s’agit que d’un coup monté», a répondu chacun des cinq suspects lors de leur interrogatoire par le président du Tribunal. Cependant, le dossier de l’affaire a révélé qu’une information avait été reçue par les enquêteurs de la Police judiciaire d’El Jadida selon laquelle cinq trafiquants de drogue transportaient une quantité de plus d’une vingtaine de kg de haschich à bord d’une voiture. L’informateur qui les a «balancés» a ajouté qu’ils s’acheminaient vers le centre-ville en provenance de la région de Moulay Abdellah en empruntant la route côtière. C’est là que les enquêteurs les ont surpris avec la quantité de vingt-sept kilos de haschich. Originaires du douar El Ghadbane, commune de Moulay Abdellah, le père et son fils s’avèrent être les cerveaux de la bande. C’est la raison pour laquelle ils ont été condamnés à six ans de réclusion criminelle. Tandis que leurs trois complices ont écopé de trois ans de prison ferme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *