Un quatuor poursuivi pour vol, kidnapping et viol

Un quatuor poursuivi pour vol, kidnapping et viol

Essoufflé et son sang coulant de sa tête, ce jeune homme rentre, ce jeudi 14 juillet, au commandement de la gendarmerie royale de Chellalate relevant de la préfecture de Mohammedia.

Il confie au chef de la brigade qu’il vient d’être agressé par des malfaiteurs. Ceux-ci ne se sont pas contentés de le tabasser et lui donner un coup de couteau au niveau de la tête, ajoute-t-il, ils ont même kidnappé la jeune fille – sa bien-aimée – qui l’accompagnait et ont volé sa voiture, une Renault Kango.

C’était à bord de sa voiture qu’il a conduit, au début de l’après-midi, sa bien-aimée vers le barrage Telli pour se promener et passer ensemble de bons moments. En y arrivant, ils ont choisi un coin isolé. Tout à coup, ils se sont retrouvés entourés par quatre jeunes hommes, tous armés de couteaux et d’épées. Et le moins que l’on puisse dire est qu’ils n’y sont pas allés par quatre chemins. Ils lui ont proposé de choisir entre deux options : soit qu’il abandonne la fille et part, soit qu’il assume la responsabilité de sa résistance. Il a choisi la seconde proposition puisqu’il a manifesté une résistance farouche contre eux. Mais l’un d’eux lui a asséné un coup de couteau au niveau de la tête. Voyant qu’il risquait d’y laisser sa peau, il a pris la fuite, mais directement à destination du commandement de la gendarmerie royale. Une plainte a été déposée et une enquête a été diligentée
Au moment où le jeune homme portait plainte, les quatre malfaiteurs avaient conduit sa bien-aimée vers un terrain vague de la région pour abuser d’elle sauvagement à tour de rôle. Et les gendarmes ont déjà diffusé une information faisant état que les membres d’une bande de malfaiteurs ont kidnappé une fille et ont volé une Renault Kango tout en révélant son numéro d’immatriculation et sa couleur.

Pas moins de quelques heures plus tard, un membre du quatuor est tombé entre les mains des gendarmes qui déployaient un barrage au niveau du douar Ouled Sidi Ali. Soumis aux interrogatoires, ce dernier les a conduits vers la scène de leur crime où ils ont découvert la jeune fille dans un état lamentable. Ses trois complices ont ensuite été épinglés.
Dimanche dernier, le quatuor a été traduit, en état d’arrestation, devant le parquet général près la Cour d’appel de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *