Un sexagénaire abuse de mineures contre de l’argent

Un sexagénaire abuse de mineures contre de l’argent

Comme une folle, sa mère a mis sa djellaba et son foulard et est allée la chercher chez ses voisins et ses amies. Mais toujours en vain. 22h sonne et toujours rien. La fille de 17 ans n’est pas encore chez elle. Sa mère se décide enfin à alerter la police. Après plus de vingt-quatre heures de disparition, la fille a réapparu.

Où était-elle ? Chez qui a-t-elle passé la nuit et toute la journée? La mère a conduit sa fille chez la police pour que le dossier de sa recherche soit clos. Mais, les enquêteurs devaient l’interroger sur sa disparition. A-t-elle été kidnappée ou séquestrée ? Qu’est-ce qui lui est arrivé durant les heures de sa disparition ? L’adolescente a affirmé qu’elle a passé la nuit chez l’amant de son amie, mais il ne l’a pas touchée.

Rapidement, l’amant en question, âgé de vingt ans, a été conduit au commissariat. Il a précisé que l’adolescente a passé la nuit chez lui en compagnie de sa maîtresse après avoir bu quelques bières. Il a ajouté qu’il a couché uniquement avec sa maîtresse. Mais le gynécologue qui l’a examinée a souligné dans le certificat médical que l’adolescente n’était plus vierge. Qui l’a dépucelée si elle n’a jamais couché avec ce jeune ?

L’adolescente a dû cracher le morceau : elle passait de temps en temps chez un sexagénaire qui possède un commerce au quartier La Sqala qui abusait d’elle contre des sommes d’argent. Une enquête minutieuse a été diligentée par les limiers d’Essaouira.

Il en est ressorti que le commerçant est habitué à inviter des mineures chez lui au commerce pour coucher avec elles contre des sommes d’argent. Les enquêteurs ont identifié deux autres collégiennes, âgées de quinze ans. Ces dernières ont également avoué qu’elles ont été détournées par le sexagénaire contre de l’argent.

Arrêté, le sexagénaire qui a avoué avoir détourné plus de trois mineures a été traduit, samedi dernier, devant la Cour d’appel de Safi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *