Un Subsaharien arnaque un hôtel marocain

Un Subsaharien arnaque  un hôtel marocain

Ce n’est pas la première fois que le responsable de cet hôtel situé au centre-ville de Casablanca reçoit des clients subsahariens. Pour la majorité d’entre eux, la réservation a été effectuée sur le Net, soit depuis une autre ville marocaine, soit depuis la France.

Seulement, au fil du temps, ce responsable remarque que les comptes de l’hôtel présentent quelques anomalies financières. À ce propos, il évalue le nombre des nuitées réservées sur le Net par quelques Subsahariens, soit pour leur propre compte, soit pour des tiers, à 40 mille dirhams contre 0 dirham qui entre en contrepartie dans les caisses de l’hôtel.

Comment cela est-il possible ? Pour avoir une réponse nette, le responsable a déposé une plainte auprès de la police de l’arrondissement de Derb Omar. Pour aider les limiers, il leur a précisé que l’un des Subsahariens avait réservé à maintes reprises, depuis le Maroc, pour le compte d’un autre Subsaharien. Il a ajouté que ce dernier avait même passé, en compagnie d’une jeune Subsaharienne, quelques nuitées au même hôtel tout en réservant sur le Net.

Les limiers de la police judiciaire qui ont déduit que les cartes monétiques par lesquelles les Subsahariens effectuaient les réservations étaient soit fausses, soit volées, ont diligenté une enquête minutieuse. Au départ, ils ont orienté leur enquête vers le jeune Subsaharien qui réservait depuis le Maroc pour le compte d’un autre.

Et ils sont arrivés en quelques jours à le mettre hors d’état de nuire. Ce jeune âgé de trente ans a avoué avoir une relation avec un autre Subsaharien installé en France. C’est lui qui se chargeait de réserver, par le biais de fausses cartes monétiques ou volées, les chambres de l’hôtel depuis Paris et autres villes françaises et ce pour le compte de Subsahariens qui désiraient passer quelques jours au Maroc. Quant à lui, il s’occupait des Subsahariens qui séjournaient au Maroc.

Ce dernier a été traduit devant la justice, poursuivi en état d’arrestation pour atteinte frauduleuse au système de traitement automatisé de données informatiques, vol, escroquerie par le biais du réseau d’Internet tout en utilisant de fausses cartes monétiques ou volées. Alors que l’auteur principal, celui qui séjourne en France, a été identifié suite à une coordination entre les services de police marocains et ceux de la Sûreté de la république française.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *