Un violent coiffeur tue son beau-père

Un violent coiffeur tue son beau-père

Nous sommes à Meknès. Cet homme de trente-deux ans, père d’un enfant et coiffeur de son état, n’a pas hésité pas ce dernier jour du mois de mai à brutaliser son épouse devant les regards de leur unique enfant qui sanglotait. Entre insultes et violences, il s’est particulièrement acharné sur elle ce jour-là. Les voisins sont intervenus pour l’empêcher de continuer à la violenter, mais en vain. Et l’épouse a fini par porter son enfant entre ses bras et sortir pour aller, une énième fois, chez ses parents demeurant au quartier Takaddoum, connue communément sous le nom de Borj El Machkouk.

Le coiffeur et son épouse se sont mariés il y a cinq ans mais leur relation amoureuse remonte à une dizaine d’années. Cependant, tous les beaux sentiments qui semblaient les encourager à rester ensemble sous le même toit s’effilochaient au fil des jours. Le coiffeur est devenu très nerveux, n’acceptant pas la moindre discussion. Sa femme trouvait une grande difficulté à communiquer avec lui. Pour le moindre mot, elle recevait soit une gifle, soit une insulte. Ne supportant plus ses comportements agressifs, elle a  maintes fois demandé le divorce, mais les proches de bonne foi intervenaient à chaque fois pour qu’ils ne se séparent pas et qu’ils restent à prendre soin de leur enfant.

Malheureusement, l’irréparable a été produit ce mardi 2 juin. Le soir, le coiffeur a fermé son salon tout en ayant l’intention de se rendre chez son beau-père pour lui demander de permettre à sa femme de l’accompagner.

En y arrivant, son beau-père l’a chassé, lui réclamant de quitter sa fille qui veut mettre fin à son calvaire. Le coiffeur lui a expliqué qu’il ne divorcera jamais. Les esprits se sont vite chauffés et les  injures ont commencer à fuser de partout. A un certain temps, le coiffeur, au summum de la colère, a fait sortir de sa poche un couteau et a asséné deux coups au niveau de la poitrine de son beau-père qui s’est évanoui et a rendu l’âme à mi-chemin de l’hôpital
Mohammed V.

Le coiffeur a été arrêté et a été traduit, jeudi dernier, devant la justice à Meknès.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *