Une domestique dérobe des bijoux et de l’argent

Quand ce médecin de Casablanca est rentré chez lui, ce jour du mois de mai, il a remarqué l’absence de sa domestique. Est-elle sortie pour faire des courses?  Peut-être. Ce médecin casablancais s’est préoccupé de ses affaires personnelles en attendant que la bonne arrive. Les minutes passèrent puis des heures sans qu’elle apparaisse. Il l’a appelée sur son téléphone portable à maintes reprises. Mais, il semble qu’elle l’a éteint.
«Le téléphone que vous appelez est éteint ou hors zone de couverture en ce moment», lui dit la voix féminine du répondeur. Que devait-il faire ? Devait-il la chercher ou alerter la police ? Il ne disposait même pas du numéro de téléphone cellulaire du «Samsar» qui l’a conduite chez lui, il y a seulement quinze jours. Pourquoi a-t-elle abandonné l’appartement sans le prévenir? Etrange.
Lui et sa femme ne l’ont jamais maltraitée. Alors quelle est la raison de son départ ?
«Est-ce qu’elle a été agressée par des voyous quand elle est sortie pour faire des courses ?», se demandait-il. Tout est possible. Il a décidé d’aviser la police de son absence bien qu’elle est majeure.
Au moins pour qu’ils soient, lui et sa femme, à l’abri s’il lui arrive quelque chose de grave. Seulement, en rentrant à la chambre à coucher et en ouvrant l’armoire, il a découvert la raison de la disparition de sa domestique. Plusieurs bijoux en or d’une valeur estimée à deux cent mille dirhams et une somme de près de quatre mille euros ont disparu. Qui les a dérobés ? Evidemment, le docteur ne soupçonnera que sa bonne qui s’est éclipsée. Le lendemain matin, le médecin s’est adressé directement à la police judiciaire de Derb Soltan-El Fida à Casablanca pour déposer plainte. Simplement, il ne leur a pas donné plus d’informations sur elle afin de leur faciliter la tâche. Il ne dispose que de son numéro de téléphone. Les enquêteurs de la PJ lui ont téléphoné. Son téléphone est toujours éteint ou hors zone de couverture. Les enquêteurs, qui n’avaient pas d’autres issues pour arrêter la domestique, se sont adressés à Itissalat Al Maghreb pour avoir plus d’informations sur son identité et les appels qu’elle avait reçus et les numéros qu’elle a composés dernièrement. En examinant ces informations, ils ont remarqué qu’elle demeure à Fès avec ses parents. Sans perdre de temps, les limiers de la PJ de Derb Soltan-El FIda se sont déplacés vers la capitale spirituelle.
«On ne l’a jamais vue depuis qu’elle est partie à Casablanca», ont affirmé ses parents aux policiers qui ont décidé de ne retourner à Casablanca qu’avec le poisson à la main. Ils ont vérifié attentivement les listes des gens qu’elle a contactés. Ils ont remarqué qu’un homme lui téléphonait sans cesse et recevait plusieurs appels téléphoniques d’elle. Qui est-il ? C’est son amant. Arrêté, ce dernier leur révéla qu’elle lui a raconté avoir volé son patron avant de prendre la fuite. Il les a conduits jusqu’à un hôtel, quatre étoiles, où elle séjourne depuis quatre jours. Là, ils l’ont arrêtée. Elle a avoué être l’auteur du vol des bijoux et de l’argent du médecin tout en expliquant avoir vendu à des bijoutiers quelques bijoux et articles précieux. Elle leur a ajouté avoir donné un PC portable, qu’elle avait également subtilisé chez le médecin, à son amant. La police l’a conduite en compagnie de son amant et d’autres receleurs à Casablanca pour les traduire devant la justice.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *