Une famille de «Guerraba» tue un soûlard aux Carrières Bouâzza

Une famille de «Guerraba» tue un soûlard aux Carrières Bouâzza

Vendredi dernier, toute une famille résidant aux Carrières Bouâzza, Hay Mohammedi, à Casablanca, a été traduite, en état d’arrestation devant le parquet général près la Cour d’appel pour coups et blessures ayant entraîné la mort d’un quadragénaire, apprend-on d’une source policière.
C’était le mardi dernier, vers 06h00 du matin, qu’un père de famille qui vient de sortir de chez lui aux Carrières Bouâzza a découvert le cadavre d’un homme, gisant dans une mare de sang. Surpris, il avait hésité mais il a décidé d’alerter la police, par obligation morale. Aussitôt, les éléments de la Police judiciaire du district Hay Mohammedi-Aïn Sebaâ se sont dépêchés sur les lieux pour effectuer le constat d’usage et entamer la collecte des témoignages. Les enquêteurs sont arrivés à identifier la victime qui habitait au quartier Castor, pas loin du lieu où son cadavre a été retrouvé. Il s’agit d’un quadragénaire, qui occupait seul une chambre et qui passait la majorité de son temps à picoler. Les témoignages recueillis ont révélé que des demandes de secours avaient été entendues, vers 01h00 du matin, provenant de la baraque d’une famille de Guerraba, (marchands de boissons alcoolisées sans autorisation). L’enquête policière a conclu, en fin de compte, que les membres de cette famille sont bel et bien les meurtriers. Il s’agit du Guerrab principal, de son frère, de ses deux sœurs, de sa mère et de sa belle-sœur. Ils sont tous arrêtés et traduits devant la justice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *