Une jeune fille comme appât pour agresser les automobilistes

Une jeune fille comme appât pour agresser les automobilistes

Il était 22 h quand je les ai quittés pour monter à bord de ma voiture pour retourner chez moi. A mi-chemin, j’ai regardé cette fille qui faisait l’auto-stop», racontait ce jeune homme, âgé de trente-deux ans, employé de son état, devant les trois juges de la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.

Il se rappelait quand il s’est retrouvé, il y a quelques mois, victime d’une fille qui se faisait passer pour une prostituée. «Je me demandais ce qu’elle venait faire à cette heure-ci dans ce coin qui plongeait dans l’obscurité. Mais j’ai vite arrêté ma voiture pour lui permettre d’y monter», a-t-il ajouté. Une fois à bord, deux jeunes gaillards ont jailli de nulle part pour demander au chauffeur de descendre. Une seule gifle à la joue et deux couteaux brandis par les deux malfrats étaient suffisants pour le dissuader de résister.

Ils lui ont subtilisé son téléphone portable et une somme de trois cent dirhams avant de l’abandonner et monter, tous les trois, dans la voiture et partir. Le lendemain, la voiture a été découverte, abandonnée à Azemmour. En effet, il n’était pas leur seule victime, mais plusieurs, selon leur version. Mais, seules trois ont porté plainte. Toutes sont tombées dans le panier de la jeune fille, âgée de vingt-trois ans, issue de la ville d’El Jadida. Dès qu’elle a mis au monde un enfant, fruit d’une relation extraconjugale, elle a fugué.

A bord d’un autocar, elle a rejoint sa tante demeurant à Casablanca. Mais, elle n’est restée chez elle que quelques jours pour rencontrer ce jeune homme, âgé de vingt-huit ans, repris de justice pour plusieurs agressions. Depuis, elle n’est plus retournée chez sa tante. Et elle a rejoint son amant qui lui a présenté son complice avec lequel il perpétrait des agressions. Et la nouvelle idée de former une bande de trois avec la jeune fille comme appât a été mise en exécution.
Toutefois, les trois mis en cause dont la jeune fille ont nié avoir constitué une bande de malfaiteurs ayant pour objectif d’agresser les automobilistes.

Verdict : 10 ans de réclusion criminelle pour les deux jeunes mis en cause et 3 ans pour la jeune fille.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *