Une jeune fille victime de sa crédulité

Une jeune fille victime de sa crédulité

L’opération qui ne durait que quelques minutes a donné ses fruits par une liste de plusieurs amis virtuels qui commençaient à chatter avec elle. Parmi eux, il y avait un jeune homme, la vingtaine, qui se présentait à elle comme un employé qui avait l’intention d’entretenir une relation d’amitié ou d’amour pouvant se terminer par une relation de mariage.

Nous sommes à Mohammedia, la jeune fille était pleine de joie puisque le jeune homme, qui demeure à Settat, qui chattait avec elle semble être quelqu’un de sérieux et de sincère. C’est du moins ce qu’elle a déduit de leurs conversations qui duraient plusieurs heures, notamment pendant la nuit. Ils ont même commencé à s’échanger via Internet des appels téléphoniques et des vidéos, ainsi que le partage d’écran. Au fil du temps, leur relation s’est consolidée, sans toutefois se rencontrer. Croyant que leur relation est arrivée à un haut niveau de sincérité, la jeune fille a commencé à lui envoyer via Facebook ses photos personnelles qui la montraient dans des positions osées. Pire encore, elle lui a permis de l’enregistrer toute nue en train de danser ou lui montrant ses parties intimes.

Quelques mois plus tard, elle reçoit un appel téléphonique de son bien-aimé virtuel. Elle s’attendait à tout sauf à ce qu’elle venait d’entendre : le bien-aimé en question lui a adressé une menace étrange, celle de publier sur Facebook ses photos et vidéos si elle ne lui envoyait pas une importante somme d’argent. Perturbée, elle a accepté. Mais en raccrochant le téléphone, elle a décidé d’aller porter plainte auprès de la police du district de Mohammedia. Les éléments de la police judiciaire qui se sont chargés de l’affaire ont décidé de tendre une souricière au jeune homme qui demeure à Settat.

La jeune fille l’a appelé par téléphone et lui a demandé de la rejoindre à la Cité des roses pour empocher la somme d’argent qu’il avait réclamée. Le marché a été conclu. Seulement, quand il est descendu de l’autocar, il s’est retrouvé devant les flics de la PJ de Mohammedia. Soumis aux interrogatoires, il est passé aux aveux tout en affirmant que cette jeune fille était sa première victime.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *