Une mineure triplement violée puis séquestrée

Une mineure triplement violée puis séquestrée

Nous sommes le lundi 4 avril. Vers 17 h, sur sa bicyclette, elle emprunte le chemin à destination de chez elle. Elle était au souk de la ville de «Lqliâa», située au sud d’Agadir, dans la région de Souss-Massa.

Ce n’est pas la première fois qu’elle y vient pour retourner le soir chez elle. Mais, sans aucun doute, ce sera la dernière fois. Car ce qui lui est arrivé, cette fois-ci, ne s’oublie jamais et sera gravé à jamais dans sa mémoire.

Elle était de retour, vers 17 h, quand deux jeunes hommes lui ont barré le chemin. Que voulaient-ils d’elle ? Elle n’en avait aucune idée. Ils lui ont demandé de descendre de sa bicyclette. Fondant en larmes, elle les a suppliés de la laisser partir chez elle, de prendre la bicyclette s’ils la veulent mais ne pas lui faire du mal. Mais malheureusement pour elle ils voulaient tout bonnement abuser d’elle.

C’est ce qu’ils lui ont expliqué quand elle leur a demandé de prendre sa bécane. Ils l’ont obligée à descendre et l’ont conduite, sous la menace d’un couteau, vers un terrain vague. L’un d’eux l’a forcée à avaler un comprimé psychotrope. Puis ils l’ont dévêtue pour la violer collectivement. Ce n’est que vers minuit qu’ils l’ont relâchée. Dans un état lamentable, elle a marché à destination de chez elle. Mais, à mi-chemin, elle a croisé un jeune homme auquel elle a demandé de l’aider à arriver chez elle. Malheureusement, lui également a sorti un couteau et il l’a conduite vers une maison abandonnée pour la violer.

Pire encore il ne l’a pas relâchée mais l’a séquestrée durant toute une semaine. Il ne l’a laissé partir que le samedi 9 avril.

Arrivée enfin chez elle, elle a recouru en compagnie de sa mère à la gendarmerie royale pour porter plainte. La fille encore mineure a été examinée par le gynécologue qui a attesté, dans un certificat médical, qu’elle a fait l’objet de viol doublé de défloration. Une enquête minutieuse a été diligentée. Et le mardi 12 avril, les deux jeunes hommes qui ont violé collectivement la mineure ont été mis hors d’état de nuire. Le troisième qui l’a séquestrée est activement recherché.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *