Une «mule» nigérienne devant la justice à Casablanca

Une «mule» nigérienne devant la justice à Casablanca

Pour possession d’une quantité de 1.050 g de cocaïne et trafic de drogue à l’échelle internationale, un Subsaharien, de nationalité nigérienne, a été traduit, lundi dernier, devant la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Casablanca. Selon une source policière, le mis en cause qui était arrivé à bord d’un avion provenant du Brésil, a été intercepté, vendredi 26 août, à l’aéroport international Mohammed V, dont le comportement a paru suspect aux limiers des services de la sûreté relevant du district de l’aéroport.

Le contrôle médical auquel il a été soumis a montré qu’il portait dans son estomac des capsules de cocaïne. A l’hôpital Ibn Rochd, 59 capsules renfermant une quantité globale d’un kilo 50 g de cocaïne ont été extraites de son estomac avant d’être traduit devant la justice. Il s’est avéré qu’il s’agit d’une «mule», transportant la cocaïne dans son estomac.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *