Violée à 15 ans par trois jeunes

Nadia est à son quinzième printemps. Sans frère, ni sœur, ses parents ne prenaient pas soin d’elle. Ils n’avaient qu’un seul souci, celui de se chamailler. Bref, les querelles sont devenues les ingrédients de leur vie quotidienne. Dès qu’elle a définitivement quitté l’école, elle sort chaque jour de chez elle pour passer son temps dans la rue. Quand elle est dernièrement sortie, elle s’est rendue au centre-ville, à Casablanca. Un jeune d’une vingtaine d’années s’est tenu près d’elle puis il lui a fait des avances. Elle s’est contentée de le regarder. Il a insisté et lui a exprimé ses beaux sentiments. Nadia a fini par céder. Lorsqu’ils se sont attablés dans un café, ils avaient l’impression qu’ils se connaissaient déjà.
19 h a sonné. Le jeune lui a demandé : «Que dirais-tu si je te demande de m’accompagner chez moi… j’occupe seul une chambre». Elle a gardé le silence, mais elle l’a accompagné. Chez lui, elle a cédé à ses  instincts sexuels. Il l’a dépucelée. Quand il avait terminé, il a prétendu être un policier. Et il est parti. Il l’a laissée chez lui après avoir verrouillé la porte. Il n’y est retourné que le lendemain matin. Il a couché avec elle. Vers midi, Nadia est partie. Elle s’est rendue chez sa cousine. Celle-ci lui a reproché de ne pas passer la nuit chez elle. Nadia ne lui a rien répondu. Et le soir, elle est retournée chez son amant. Elle a passé sa deuxième nuit sur son lit.
Le lendemain, elle est partie de chez lui. Sur son chemin, elle a rencontré le jeune Aziz, âgé de vingt-six ans, réparateur de vélomoteurs. Ils se sont familiarisés et ont passé la journée ensemble. Il lui a proposé de l’accompagner chez lui. Elle a accepté. Ils ont passé plus de deux heures dans l’intimité. Vers 22 h, quelqu’un a frappé à la porte. Aziz l’a ouverte. Abdelkhalek est entré. Avaient-ils un rendez-vous ? Peut-être. Quelques secondes plus tard, un troisième individu a frappé à la porte. Une fois encore Aziz l’a ouverte. Ahmed est entré. Nadia s’est sentie piégée.
Aziz et Abdelkhalek sont sortis. Nadia est restée en compagnie d’Ahmed. Il l’a violée avant de ressortir. Il a cédé la place à Aziz et ensuite à Abdelkhalek. Ils l’ont violée à tour de rôle. Nadia a sangloté, a crié, leur a demandé de la relâcher. En vain. Le lendemain, elle est sortie de chez Aziz, s’est rendue chez sa cousine, lui a raconté sa triste histoire. Sa cousine a alerté la police. Les trois violeurs ont été arrêtés et traduits devant la justice.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *