Violée collectivement par six jeunes hommes

Violée collectivement par six jeunes hommes

Elles sont deux amies, adolescentes, qui entretiennent une relation amoureuse avec deux jeunes hommes issus du douar Zaouïa Bouhitha, commune rurale Aghouatème, Caïdat d’Asni, province d’El Haouz, région de Marrakech-Safi.

Ils se rencontraient de temps en temps pour plaisanter, rigoler, s’exprimer… loin des regards des curieux. Seulement, tous les quatre ont décidé, ce vendredi 5 février, d’aller au douar pour profiter, ensemble, de quelques moments, sur les mêmes lits.
En effet, les deux jeunes hommes, âgés respectivement de vingt-et-un et vingt-trois ans, sont arrivés à la cité ocre, Marrakech, où demeurent leurs amies. Ils se sont rencontrés et tous les quatre ont pris un moyen de transport en commun pour arriver au douar.

Pleins de joie, ils sont arrivés au douar. Tous les quatre attendaient qu’ils soient à l’intérieur du cagibi, chacun à côté de sa bien-aimée. Mais avant d’y arriver, ils se sont retrouvés encerclés par quelques jeunes du douar. Que voulaient-ils d’eux ? «Nous voulons les deux filles», leur a demandé l’un des jeunes du douar. Les deux adolescentes ont commencé à sangloter. Leurs deux amis suppliaient leurs voisins du douar de se calmer et laisser tranquille les deux filles.

Mais en vain. Les jeunes du douar étaient déterminés à abuser des deux adolescentes. Les deux jeunes amants ont essayé de les sauver en utilisant la force. Malheureusement, ils ont été tabassés par les jeunes du douar qui ont fini par conduire les deux pauvres filles vers une maison abandonnée. En fait, ils étaient six jeunes hommes, âgés entre vingt et trente ans. Ils ont ordonné aux deux adolescentes de se dénuder. L’une d’elles est arrivée à s’enfuir alors que l’autre est restée toute seule entre les griffes des six jeunes hommes. Sans pitié, ils l’ont violée à tour de rôle avant de l’abandonner tout en rigolant.

Alertés, les éléments de la gendarmerie royale du centre d’Asni se sont chargés de l’affaire. Ayant entamé leurs investigations, ils ont identifié les auteurs de ce viol collectif. Cinq parmi eux ont vite été arrêtés alors que le sixième demeure encore en état de fuite. En attendant son arrestation, les gendarmes ont conduit, mardi dernier, les cinq violeurs devant la justice à Marrakech.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *