Violée par deux hommes, elle choisit le silence

Nous sommes à l’intérieur d’une forêt jouxtant l’entrée de la ville de Tifelt. Un coin de pique-nique avec de gros chênes-lièges et d’eucalyptus. Une voiture était garée là, ce soir du mois de décembre, depuis plus d’une heure. À son bord, un jeune couple conversait, rigolait et s’embrassait.
Le couple ne se rendait compte que quelqu’un les observait. Les gens, qui se réfugiaient, ici, étaient souvent des couples habitués à profiter de l’intimité des lieux. Tout d’un coup, deux jeunes, la vingtaine, ont ouvert les portières de la voiture. Le couple sursaute et reste sans mot.
Pris de panique, le jeune homme donnait l’impression d’être déboussolé et restait muet. Ils avaient peur qu’on fasse à lui ou à sa maîtresse du mal. Cette dernière s’est mise alors à les supplier. En vain.
Armé de coutelas, le duo a ordonné au jeune homme de leur donner son téléphone cellulaire et tout ce qu’il avait sur lui. Il ne pouvait pas refuser. Il risquait sa vie. Alors, il s’est soumis sans dire un mot. Il avait cinq billets bleus (1000DH). Mais les deux jeunes ne sont pas partis. Ils voulaient autre chose… la jeune fille ! «Non !», s’est exclamé le jeune homme.
Un refus qui lui a coûté des coups de poing durs et une menace de meurtre. Le jeune a fini par choisir de sauver sa peau. Mais, il n’est pas rentré chez lui. D’abord, parce que sa voiture était encore sur les lieux et il devait la récupérer.
Ensuite, il ne pouvait pas laisser sa maîtresse. Il est allé directement au commissariat pour alerter la police. Des agents l’ont alors accompagné jusqu’au lieu indiqué. Il n’y avait plus de voiture.
Les agresseurs l’ont peut-être utilisée pour enlever la jeune fille qui a été déjà conduite vers un coin jouxtant l’ancien souk hebdomadaire. Elle a été violée par le duo qui lui a également arraché sa chaînette et ses boucles en or. La jeune femme a décidé ne rien révéler à personne. Elle s’est réfugiée chez une amie à elle avant de se rendre à son domicile. Le lendemain, la police a débarqué chez elle et lui a demandé ce qui lui est arrivé.
Les agents de police sont alors surpris quand la jeune fille nie tout : avoir été victime d’un kidnapping, de séquestration et de viol. C’est qu’elle est mariée ! Les investigations ont permis de mettre la main sur l’un des deux jeunes voyous. Ce dernier a reconnu ses délits. Son aveu a obligé la jeune femme à révéler la vérité à son mari. Ce dernier ne l’a pas poursuivie pour adultère. Dans cette affaire, seuls son amant et l’homme (qui a avoué) ont été traduits devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *