Violentée par son copain, elle se donne la mort

Violentée par son copain, elle se donne la mort

Cependant, le lendemain vers 1h du matin, sa mère entend frapper à la porte. Elle l’ouvre. Et c’est la mauvaise surprise ! Dans un état de santé critique, sa fille se tient au seuil de la maison, puis tombe par terre. La mère la conduit à l’intérieur de la maison et essaie de la secourir. Mais en vain. Aussitôt, elle l’emmène au service des urgences de l’hôpital provincial Mohammed V. Malheureusement, la jeune fille passe de vie à trépas.

Le médecin chef alerte la police. Les éléments de la brigade criminelle de la PJ de la ville y arrivent. Ils constatent des ecchymoses au niveau de la jambe de la défunte, ainsi qu’une fracture au niveau de son bras gauche. Qui l’a blessée mortellement ? S’agissait-il d’un accident de circulation? Une agression ?

Les enquêteurs s’adressent à la mère pour avoir quelques informations. Mais, celle-ci ne leur explique qu’une seule chose : sa fille entretenait une relation amoureuse avec un jeune avec lequel elle passait beaucoup de temps. Qui est-il ? Les limiers commencent leurs investigations et arrivent à identifier ce jeune homme de vingt-six ans. Soumis aux interrogatoires, il nie avoir rencontré sa bien-aimée. «Je ne l’ai pas vue depuis plus d’une semaine», balbutie-t-il aux enquêteurs qui ne croient pas à ses paroles surtout qu’ils viennent d’apprendre qu’ils étaient ensemble cette même semaine. Les questions se succèdent. Et le jeune finit par cracher le morceau.

«Elle est arrivée chez moi vers 18h30 en compagnie d’une autre fille», avoue-t-il. Un ami les a rejoints. Et ils sont devenus deux couples. La nuit était arrosée. A un moment donné, notre jeune homme a sollicité sa bien-aimée de l’accompagner à la chambre pour faire l’amour. Mais elle a refusé. Sous l’effet de l’alcool, il l’a tenue par la main, l’a conduite à la chambre et l’a fortement violentée avant de rejoindre son ami et sa nouvelle copine. Une demi-heure plus tard, son ami a remarqué que la jeune fille ne les a pas rejoints.

Il s’est rendu à la chambre pour la solliciter de les rejoindre. Mais, elle n’y était pas. Il est monté sur la terrasse mais elle n’y était également pas. Il a jeté un regard à la rue et c’est là qu’il l’a remarquée gisant sur le sol. Tous les trois sont descendus pour l’emmener à l’intérieur du domicile puis ils ont décidé de la jeter devant chez elle.

Lundi 19 janvier, les trois jeunes ont été traduits devant la justice.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *