Vol d’un câble de six kilomètres à Benslimane

Six kilomètres de câbles de cuivre. C’est le butin des voleurs de câbles qui ont laissé la base militaire de Sidi Slimane sans courant électrique durant le week-end dernier. Le black-out a été décrété suite à un incident sur la ligne 60 kV dans la banlieue de la ville de Sidi Slimane.  Selon l’Office national de l’électricité (ONE), le réseau national de transport d’électricité a enregistré, durant la nuit de jeudi 27 à vendredi 28 mars, un incident sur la ligne 60 kV El Kansera – Khadem ce qui a induit une coupure de courant sur la base militaire de la région. À l’origine, un acte de vol de câbles de cuivre perpétré dans la localité de Dar Belamri. «Les équipes techniques de l’ONE ont travaillé 24/24 pour sécuriser le réseau. La base militaire, quant elle, a été réalimentée immédiatement», rassure l’ONE dans un communiqué de presse. Mais, pas de repos ce week-end pour les équipes de Younès Maâmar, directeur général de l’ONE.  Attisés par l’appât du gain que procure la vente de câbles en cuivre, les voleurs de câbles récidivent et font plonger encore une fois la région dans la pénombre. Dans la nuit de samedi à dimanche, un nouveau vol de câble a été enregistré. La longueur totale des câbles de cuivre volés est d’environ 6 kilomètres. Durant la soirée du dimanche 30 mars 2008, la ligne a été une nouvelle fois mise sous tension, précise-t-on à l’ONE. Une enquête a été diligentée par la Gendarmerie Royale pour identifier ces voleurs spécialisés dans les câbles en cuivre. Les responsables de l’ONE soulignent que ces actes sont perpétrés par de parfaits connaisseurs : «Ils sont bien organisés : transport, recel et même, éventuellement, le créneau de l’exportation».
D’ailleurs, il n’y a pas que l’ONE qui en fait les frais. L’Office national des chemins de fer est aussi la cible de ces cambrioleurs de métal.  «Cet incident n’est ni isolé ni nouveau. En effet, nombre de régions, et plus particulièrement  les régions du Gharb et Zaërs, connaissent cette année une recrudescence des vols des câbles électriques en cuivre. Tous les moyens sont utilisés : véhicules tout terrain, engins lourds, tronçonneuses électriques, etc», ajoute-t-on. Durant l’année 2007, la région a connu plusieurs actes similaires qui ont été à l’origine d’interruption totale du courant électrique ou de perturbations sur le réseau national par la limitation de la sécurité du transit d’énergie. L’ONE, «conscient de sa mission de service public, ne cesse d’engager des moyens coûteux pour rétablir ses lignes électriques amputant ses projets de développement». A chaque acte de vol, l’ONE annonce qu’il prévient les autorités compétentes et procède au remplacement des parties endommagées du réseau. L’Office précise également qu’il reste «impuissant» devant ce phénomène.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *