Voulant mettre fin à une dispute, il se retrouve avec un meurtre sur le dos

Voulant mettre fin à une dispute, il se retrouve avec un meurtre sur le dos

Sans aucun doute, personne ne croyait qu’il pourrait se trouver un jour dans le box des accusés et de surcroît avec un crime sur le dos. C’est pourtant ce qui est arrivé à Abdellah, un jeune de trente-et-un ans, célibataire, employé de son état, qui rêvait de fonder le plus tôt possible un foyer.
Dès qu’il est entré, ce jour du mois d’avril, à la salle d’audience, à la Cour d’Appel de Casablanca, il n’a pas cessé de lever la main droite en guise de salut aux membres de sa famille et ses voisins du quartier qui sont venus le soutenir. Tout le monde atteste qu’il jouissait d’une bonne réputation. Mais, un malencontreux geste l’a mis devant la Cour, accusé de coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner.

«Ils se bagarraient tous les deux», affirme Abdellah en parlant de deux adolescents qui se battaient suite à un malentendu.
Trois témoins qui ont accédé à la barre confirment aux trois magistrats de la Cour que les deux adolescents se disputaient parce que l’un a harcelé la sœur de l’autre.

«Je suis intervenu pour les empêcher de se battre», explique-t-il à la Cour qui l’entend attentivement.
Il retournait de son emploi quand il a remarqué les deux adolescents dont l’un était armé d’un couteau.
«J’ai pensé qu’il était de mon devoir d’intervenir pour que l’irréparable ne se produise pas», précise-t-il.

«Il s’est approché des deux garçons leur demandant de se calmer. Mais en vain, ils ont continué à se disputer en échangeant des injures… A un certain moment, Abdellah est intervenu pour saisir le garçon qui portait le couteau afin de l’éloigner et le conduire chez lui», atteste, devant la Cour, l’un des témoins qui a prêté serment.

Mais, l’adolescent qui était armé du couteau l’a poussé pour l’empêcher de l’éloigner de son antagoniste. Rapidement, Abdellah l’a également poussé tout en lui demandant de rentrer chez lui. Malheureusement, cet adolescent est tombé par terre et son propre couteau l’a touché à la poitrine. Abdellah n’en a pas cru ses yeux. Ironie du sort, lui qui voulait empêcher l’effusion de sang se retrouve mêlé dans une affaire de meurtre.

Les témoins affirment que Abdellah s’est contenté de le pousser pour qu’il rentre chez lui. Mais, l’adolescent est tombé par terre pour que le couteau qu’il portait s’enfonce dans sa poitrine.
Verdict : Un an de prison ferme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *