novembre 18, 2017

 

Zagora : Il tue son père par une pioche

Zagora : Il tue son père par une pioche

Personne n’a jamais cru qu’un crime pareil pouvait être commis dans la région, surtout que tout le monde respecte les parents jusqu’à la sacralité.

Nous sommes au douar Tilouine relevant de la commune rurale Mazguita, province de Zagora dans la région de Drâa-Tafilalet. La majorité des jeunes hommes qui travaillent loin de la région pour gagner leur vie y rendent visite durant cette occasion pour célébrer en famille la fête du sacrifice et pour participer également aux nuits de noces célébrées par la majorité des familles de la région. En effet, à l’instar de toute la région, c’est un douar très calme. Souvent, les problèmes entre habitants se résolvent amicalement. Mais, qu’est-il arrivé à ce douar pour qu’il perde ce jour de la fête d’Al Adha sa sérénité et sa douceur ?

Toutes les familles du douar sont chez elles, se préparant au moment du sacrifice, l’égorgement du mouton. Mais, bien avant 10 h, une mauvaise nouvelle va rapidement faire le tour non seulement du douar, mais de l’ensemble la région. C’est horrible à dire mais un jeune du douar a tué son père.
Personne n’a jamais cru qu’un crime pareil pouvait être commis dans la région, surtout que tout le monde respecte les parents jusqu’à la sacralité. Les gendarmes se dépêchent sur les lieux. Le fils, âgé de vingt-six ans, n’a pas quitté la scène du crime. L’arme du crime, une pioche, est encore sur place.
Le cadavre du père, âgé de cinquante-six ans, gisait dans une mare de sang. Le mobile du crime ? Un malentendu portant sur un lot de terrain.
Le mis en cause a comparu, lundi dernier, en état d’arrestation, devant le parquet général près la Cour d’appel d’Ouarzazate.

Articles similaires

1 Comment

  1. Bouchaib Serhani

    A quand les politiques vont-ils bouger ? Par politiques je commence par le gouvernement suivi des divers élus aussi bien parlementaires comme les locaux. Jusqu’à quand allez-vous laisser cette jeunesse sombrer dans le chaos ? dans les drogues, les alcools, les crimes aussi bien des passants (tcharmil) que de leurs parents, l’envahissement des espaces publics. Bougez-vous les fesses messieurs et mettez de l’ordre pour lequel vous aviez voulu être élus. Maintenant que vous êtes élus, qu’attendez-vous pour réaliser vos promesses, vous êtes bien rémunérés pour un travail que vous ne faites pas, prouvez-nous l’inverse. BS

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *