«Zaïm», un trafiquant de cocaïne, sous les verrous

Hicham est un jeune agent maritime. À trente-cinq ans, ce père de deux enfants s’est marié à deux reprises. Son second mariage a été célébré aussitôt après avoir répudié la mère de ses deux enfants. Pourquoi une répudiation et un remariage rapide ? Pour lui, il était obligé de se séparer définitivement de  sa première femme. Certes, ils avaient vécu de bons moments, qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. Une relation conjugale qui semblait solide surtout après la naissance du premier enfant. Deux ans plus tard, un deuxième enfant est venu égayer leur foyer. Seulement, leur relation s’est chamboulée ensuite. Pourquoi ? À chaque fois qu’il voulait partager le même lit avec sa femme, il se retrouvait impuissant. Il n’a pas hésité à consulter des charlatans et des médecins. En vain. Frustrée de ne pas être satisfaite légitimement de ses désirs corporels, sa femme l’a supplié de la répudier. Et c’était la séparation. Sans trop attendre, Hicham s’est remarié. Quand il a partagé le lit avec sa deuxième femme, il n’a pas pu passer à l’action. Ne sachant à quel saint se vouer, il a confié ce qu’il éprouvait à l’un de ses amis. «Prends de la cocaïne…», lui a-t-il conseillé. La cocaïne est-elle vraiment la solution idoine contre son impuissance sexuelle ? Et qui lui en procurera ? «Ne crains rien, Zaïm en dispose… », lui a-t-il précisé. Par l’intermédiaire de son ami, Hicham a rencontré Zaïm. Ce dernier lui a procuré une dose d’un gramme de cocaïne contre une somme de sept cents dirhams. Sniffant une petite dose, Hicham a retrouvé sa puissance sexuelle. Depuis, il est devenu un client de Zaïm. Il lui achetait deux grammes par mois contre mille quatre cents dirhams. C’était un jour du mois d’octobre. Une information a été reçue par les éléments de la brigade anti-drogue de la PJ de Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ, à Casablanca, faisant état qu’un jeune homme venait d’acheter un gramme de cocaïne. Il s’agit de Hicham qui a été, effectivement, arrêté en possession de la quantité déclarée. Qui lui vendait la marchandise ? Zaïm. Qui est-il ? Il s’agit d’Ahmed K, âgé de vingt-neuf ans, célibataire, marchand de voitures d’occasion, doublé de trafiquant de cocaïne. Arrêté au boulevard Chefchaouni, la police a saisi en sa possession quatre grammes de cocaïne. Qui l’approvisionnait ? Un trafiquant de la ville de Nador. Ce dernier est toujours en fuite. En attendant son arrestation, la police a traduit Zaïm et Hicham devant le procureur du Roi près du Tribunal de 1ère instance de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *