10 projets se voient attribuer des quotas de pêche

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’aménagement de la pêcherie des petits pélagiques de la zone Atlantique sud du Royaume, un appel d’offres portant sur l’appoint aux industries existantes a été récemment lancé par le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime. Parmi les 23 dossiers déposés et suite à un long processus intégrant une phase de présélection et une phase de sélection finale, 11 projets ont été jugés admissibles. Cet appel d’offres appoint vise, à travers l’attribution du quota de pêche, à pourvoir un approvisionnement additionnel des unités industrielles de traitement et de valorisation existantes, leur permettant d’atteindre un taux d’utilisation cible de 80% des capacités installées.
D’après un communiqué du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, un groupement se serait officiellement désisté de l’appel d’offres portant ainsi le nombre des projets retenus à une dizaine. Les projets en question concernent 25 navires de pêches dont 20 côtiers et 5 RSW. Quant à l’activité de valorisation, elle porte sur 32 unités industrielles, dont 14 conserveries, 17 unités de congélation et une unité de fabrication de l’huile pour consommation humaine. L’ensemble des projets totalise un quota estimé à 101.000 tonnes.
Sur les 10 projets jugés admissibles, 6 projets intégrant des navires de la pêche portent sur un volume de captures de 43.000 tonnes qui sera exploité par 20 navires de pêche côtière pour l’approvisionnement en appoint de 21 unités industrielles de conserve et de congélation. S’agissant des projets portant sur les navires RSW, ils sont au nombre de 4 projets qui portent sur un volume de capture de 58.000 tonnes qui sera exploité par 5 RSW pour l’approvisionnement en appoint de 11 unités industrielles de conserve, de congélation et une unité de fabrication de l’huile pour consommation humaine. Parallèlement à cela et dans un souci de rationalisation de l’exploitation des ressources des petits pélagiques et conformément aux dispositions du plan d’aménagement de cette pêcherie, le lancement des résultats a été différé pour ce mois d’avril. S’ensuivra ensuite la signature d’une convention  entre les adjudicataires et le ministère de tutelle. Cette convention précisera les conditions et les modalités d’exploitation du quota attribué ainsi que les droits et obligations des deux parties.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *