160 supporters arrêtés et une centaine de blessés, bilan d’un samedi noir

160 supporters arrêtés et une centaine de blessés, bilan d’un samedi noir

Le hooliganisme ternit de nouveau l’image du football marocain. Alors que les amateurs du ballon rond s’attendaient à du bon spectacle dans un match comptant pour le championnat Pro-Elite 1 entre le WAC et les FAR, ils ont eu plutôt droit à des images dignes d’un film de guerre. Car au moment où les deux équipes se disputaient les trois points de la victoire sur le terrain, un autre match se déroulait simultanément sur les gradins du stade entre des groupes de supporters. Des scènes d’une véritable guérilla civile étaient retransmises en direct par les caméras de télévision. Contacté par ALM, le ministre de la jeunesses et des sports, Mohamed Ouzzine, qui n’a pas caché son indignation face à ces incidents, a annoncé une nouvelle mesure. «Nous avons installé une commission mixte regroupant le ministère de la jeunesse et des sports, le ministère de l’intérieur et le ministère de la justice en plus des associations et les accompagnateurs de supporters pour renforcer la lutte contre ce phénomène. Ce genre d’actes n’est pas dans notre culture ni dans notre éducation sportive», a-t-il déclaré. Face à ces incidents violents, l’arbitre s’est retrouvé dans l’obligation d’interrompre la rencontre. Tout a commencé lorsque des individus ont pris à partie d’autres supporters. Des éléments cagoulés profitent alors de l’occasion pour se livrer à des actes de violence et de vandalisme. Le bilan des dégâts est très lourd. Des dizaines de blessés parmi les supporters mais également dans les rangs des forces de l’ordre qui ont été évacués vers les hôpitaux de la métropole les plus proches. Les dégâts matériels sont également très importants. Les équipements du stade Mohammed V à Casablanca ont été gravement endommagés. Les sièges ou ce qui en reste ont été sacagés, les séparations métalliques enlevées, les portes endommagées et les ambulances de la protection civile caillassées. La violence s’est poursuivie à l’extérieur de l’enceinte du stade où des boutiques et des bus ont été la cible de jets de pierres. L’intervention de la police et des forces auxiliaires s’est soldée par l’arrestation de plusieurs dizaines de personnes. Fait inquiétant d’un phénomène nouveau, de nombreux mineurs pris en flagrant délit représentent une bonne partie des supporters arrêtés. A noter que le Maroc s’est doté d’une nouvelle loi contre la violence dans les stades pour limiter l’ampleur du hooliganisme et stopper la montée des actes de violence dans les matchs de football. Cette loi prévoit notamment des amendes et des peines d’emprisonnement. Mais les récents incidents montrent bien que ce nouveau cadre législatif reste très peu dissuasif. Loin de constituer un cas isolé, le hooliganisme devient une réalité au Maroc. Ces dernières années, les matchs du championnat national ont été souvent émaillés de scènes de violence. Les derbies entre les équipes casablancaises du Raja et du Wydad mais également les matchs contre des équipes rivales comme les FAR se déroulent la plupart du temps sous haute tension et nécessitent la mise en place d’importants dispositifs sécuritaires. Les dégâts économiques se chiffrent parfois à plusieurs millions de dirhams.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *