2 milliards DH pour le développement du secteur financier et bancaire

Dans le cadre de sa coopération privilégiée avec le Maroc, le fonds monétaire arabe (FMA) signe un accord de financement avec le Royaume portant sur le développement des services financiers et bancaire sur le plan national. Cet accord de financement, qui a été signé, mardi 13 juillet 2010 à Rabat, par Salaheddine Mezouar, ministre de l’Economie et des finances et Jassem El Manaï, président du conseil d’administration du Fonds monétaire arabe, porte sur une valeur de deux milliards DH. Cette occasion, Jassem El Manaï a souligné que cet accord de financement s’articule autour de quatre axes relatifs notamment à l’amélioration des conditions d’octroi des services financiers, le renforcement de la gouvernance dans le secteur financier et la dynamisation des marchés de capitaux. Ainsi, le président du conseil d’administration du FMA a mis l’accent, lors de cette rencontre, sur l’intérêt continu qu’accorde le Fonds monétaire arabe au Royaume à travers sa contribution au financement des réformes structurelles et institutionnelles engagées par le Maroc. M. El Manaï s’est, par ailleurs, félicité des relations fructueuses entre le programme de financement du commerce arabe et le Maroc et de l’intérêt que porte ce programme au développement du commerce extérieur marocain. Par ailleurs, Salaheddine Mezouar a exprimé dans son allocution ses remerciements pour l’intérêt particulier du Fonds monètaire arabe en faveur du renforcement de la stabilité économique et financière au Maroc et l’appui des efforts visant le développement du secteur financier. En outre, le ministre a salué, en cette circonstance, le rôle du programme de financement du commerce arabe relevant du FMA dans le cadre du renforcement des échanges commerciaux du Maroc.
Dans ce sens, le ministre de l’économie et des finances a rappelé que le total des facilités de financement accordées par le Fonds monétaire arabe a atteint, jusqu’à décembre 2009, près de 18 milliards de dirhams. A noter qu’ en plus de l’appui financier, le fonds monétaire arabe contribue aussi à la concrétisation de plusieurs réformes au Maroc à travers la formation de cadres œuvrant dans le secteur financier et monétaire. De ce fait, Jassem El Manaï a précisé que près de 360 Marocains ont participé à des formations organisées par le fonds dans les domaines économique, bancaire, monétaire et financier. Créé en 1976 à Rabat, le Fonds monétaire arabe a notamment pour missions de soutenir les Etats arabes dans le cadre de la mise en œuvre des programmes d’ajustement économique et financier et de contribuer à la promotion du commerce entre les pays arabes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *