2003 : Les prémices de la relance touristique

2003 : Les prémices de la relance touristique

Le bilan de la saison 2003 n’a pas été aussi catastrophique que prévu. L’impact des attentats terroristes de Casablanca aura finalement été limité. Ainsi, le nombre des arrivées des non-résidents au Maroc a enregistré, durant l’année écoulée, une hausse de 6% par rapport à 2002 pour s’établir à 4.811.655 contre 4.558.751.
Sur ce total, les touristes étrangers représentent 2.223.897 personnes, les résidents marocains à l’étranger 2.327.809 et les croisiéristes 259.949. Le nombre d’arrivées de touristes étrangers a connu une stagnation en dépit d’une conjoncture internationale morose, alors que le nombre des entrées des résidents marocains à l’étranger et des croisiéristes ont augmenté respectivement de 12 et 2 %. Au niveau des arrivées des touristes étrangers, les deux premiers marchés, à savoir les marchés français et espagnol, ont affiché des hausses respectives de 4% et 15%, ce qui a permis d’enregistrer une stagnation au niveau de l’ensemble des touristes étrangers de séjour à fin 2003, malgré des baisses déclarées sur d’autres principaux marchés, notamment sur les marchés anglais (-25%), allemand (-9%) et italien (-11%).
S’agissant du nombre des nuitées consommées dans les hôtels classés, il a atteint 11.173.112 au terme de l’année 2003 contre 11.320.882 nuitées réalisées en 2002, soit une baisse de 1%.
Concernant la destination Agadir, et selon des statistiques de la Délégation régionale du tourisme, le nombre des touristes, toutes nationalités confondues, ayant visité la ville en février dernier s’élève à 45.933, contre 41.327 le même mois de l’année précédente, soit une hausse de 11,15%. Les Français occupent la 1ère place des touristes ayant séjourné à Agadir avec 14.184, contre 12.342, en février 2003, soit une progression d’environ 15%, suivis des Marocains avec 9.429 contre 8.495 (11%) et des Allemands avec 6.016 contre 6.634 (-9,32%). En termes de nuitées déclarées par les hôtels, les établissements d’Agadir, toutes catégories confondues, ont réalisé 288.479 nuitées contre 256.638, soit une augmentation de 12,41% par rapport à la même période une année auparavant.
D’autre part, le taux d’occupation des établissements hôteliers dans cette ville a atteint durant le mois de février dernier 47%, contre 48% le même mois une année auparavant. Les hôtels 3, 4 et 5 étoiles ont été les plus touchés par cette régression avec des taux d’occupation respectifs de 38, 33 et 24%, en plus des villages touristiques avec 44%. Ceci alors qu’en matière d’équipements, la stratégie de développement et de promotion du tourisme national a également fait qu’on est passé 1.500 lits supplémentaires par an avant le lancement de la vision 2010, à plus de 7.000 lits actuellement. Et dès le début d’exploitation des stations prévues dans le plan Azur, l’on prévoit une accélération du rythme qui pourrait atteindre, à l’horizon 2006, date de réception des premières réalisations du site de Sâaïdia, les 20 mille lits par an.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *