2014 : Un nouvel élan pour la destination Marrakech

2014 : Un nouvel élan pour la destination Marrakech

2013 ne tardera pas à s’éclipser laissant derrière elle une année riche en performances pour la destination Marrakech. La ville ocre a pu reprendre son rythme de croisière et exceller touristiquement en cette année de reprise. Marrakech a pu consolider sa signature internationale et maintenir son classement au top 10 des destinations touristiques mondiales.

Argument à l’appui: de multiples consécrations durant l’année ainsi qu’un taux de satisfaction dépassant les 80%. Le bilan dévoilé dans ce sens démontre une hausse tant bien au niveau de l’hébergement qu’au niveau des nouvelles ouvertures. Sept enseignes internationales ont ouvert leurs portes à Marrakech durant 2013 renforçant ainsi la capacité litière de la ville. Le Conseil régional du tourisme se réjouit : plus de 8.000 lits supplémentaires ont été créés dont une majorité en haut de gamme.

C’est dans cette perspective que s’inscrira la feuille de route touristique de la ville. A l’horizon 2014, 71.000 lits additionnels sont prévus. Cette dynamique sera soutenue par l’ouverture de trois enseignes hôtelières, à savoir le Movenpick, Baglioni et Royal Palm. Une dizaine d’autres s’implanteront d’ici 2016, en l’occurrence le Park Hayatt, le Mandarin oriental et le Ritz Clarton. Si cet objectif est déjà fixé, d’autres pistes sont en cours d’élaboration. Le conseil régional du tourisme de Marrakech a tenu, à cet égard, une réunion de concertation afin d’impliquer toutes les parties prenantes dans la nouvelle stratégie touristique de la ville. La rencontre présidée par Lahcen Haddad, ministre du tourisme, a ouvert la discussion sur un certain nombre de priorités. Certains marchés restent à exploiter.

Le cas du marché allemand qui se veut une niche prometteuse pour le tourisme national. Malgré la progression de 8% de la fréquence allemande, les arrivées sont toujours en deçà des attentes. Ainsi, les opérateurs du secteur œuvrent à renforcer le positionnement de Marrakech sur ce marché, et ce en identifiant à court terme des orientations majeures pour atteindre cette cible. Il en est de même pour l’aérien qui figure parmi les problématiques majeures de la destination. Marrakech ne veut plus être pénalisée par son activité aérienne. De nouvelles routes sont prévues consolidant ainsi les 33 fréquences additionnelles créées en 2013.

Les propositions émises dans ce sens portent également sur la création d’un fonds aérien ainsi que l’exonération totale des nouvelles lignes et ce pour une durée de trois ans. J-10 avant l’approbation de ces suggestions. Deadline : début janvier où l’ensemble des intervenants du secteur présenteront leurs propositions autour du produit touristique, du fonds aérien régional et du plan d’action 2014 de Marrakech Tensift Al Haouz. La course est donc entamée avant le démarrage d’un premier trimestre de promotion dont les activités se tiendront en marge des salons de Madrid, Milan, Paris et Berlin.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *