232 subshariens débarquent à Tenerife et huit Maghrébins arrêtés à Las Palmas

Une embarcation chargée de 99 personnes, parmi lesquelles se trouvent six mineurs, a accosté vers 13h30 au port de "Los Cristianos", a annoncé le Centre de Coordinattion des services des Urgences et de Sécurité, ajoutant qu’une autre pirogue, localisée à 17 milles du sud de Tenerife, est attendue vers 15h30 au port canarien.

Deux autres embarcations étaient arrivées, mardi matin, aux côtes de Tenerife, avec à leur bord respectivement 80 et 53 personnes, en provenance de l’Afrique subsaharienne. Le premier "cayuco" transportant 80 subsahariens à bord, dont 5 mineurs, a été localisé vers 9h19 à quelque deux milles de la côte de "Las Galletas", et a été remorqué ensuite jusqu’au port de "Los Cristianos", une station touristique située, dans la commune d’Arona, au sud de Tenerife.

Quelques minutes après, une autre barque a été localisée à un mille de "Los Abrigos", avec 53 personnes à bord, entre elles 4 mineurs, a ajouté la même source.
La cinquième pirogue, dont le nombre de passagers reste pour le moment inconnu, est attendue dans les prochaines heures au port de "Los Cristianos", indique-t-on de même source.
D’autre part, les agents de la garde civile de Las Palmas ont interpellé huit Maghrébins candidats à l’émigration clandestine, peu après leur débarquement, mardi à l’aube d’une patéra sur la plage de Vargas, dans la commune d’Ag imes, au sud de l’île de Grande Canarie. Les pays d’origine de ces clandestins n’ont pas été encore connus.
Ces nouvelles interceptions interviennent au moment où les autorités ont affirmé que les Centres d’internement des clandestins installés aux Iles Canaries sont devenus saturés.
Elles surviennent aussi alors que les autorités espagnoles tentent de chercher une solution pour la situation des clandestins asiatiques, la plupart des Pakistanais, qui avaient été interceptés, jeudi dernier, à Tenerife à bord d’un bateau de pêche.

Le secrétaire d’Etat espagnol à la Sécurité, M. Antonio Camacho, a affirmé, lundi depuis Las Palmas, que ces clandestins asiatiques, qui sont retenus au port de Santa Cruz de Tenerife, seront transférés à un centre d’accueil, dans l’attente de leur rapatriement à leurs pays d’origine.
Depuis le début de l’année, près de 25.000 clandestins sont entrés aux îles Canaries de manière illégale à bord d’embarcations précaires. Plusieurs d’entre eux ont trouvé la mort lors de la traversée de l’Atlantique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *