30 milliards DH partis en fumée en sept mois

30 milliards DH partis en fumée en sept mois

Depuis quelques mois, les avoirs extérieurs du Maroc, communément appelés aussi réserves en devises, se réduisent à une vitesse inquiétante. De 167 milliards DH en décembre 2011, ces réserves sont passées à 137 milliards DH à la date du 25 juillet 2012. Comment et pourquoi ces 30 milliards DH se sont-ils évaporés en l’espace de 7 mois? Le Maroc tire ses devises de trois grands réservoirs : les exportations, les transferts des MRE et les recettes touristiques.
Or quand on consulte la balance des paiements à la fin du mois de juin 2012, on peut faire plusieurs constats qui inquiètent. D’abord le déficit commercial a atteint la barre psychologique des 100 milliards DH. Les exportations ont évolué de 6,4% par rapport à leur niveau de juin 2011, mais ce n’est qu’une amélioration de façade car quand on isole le phosphate et ses dérivés, les exportations n’ont évolué que de +0,5%. Autant dire rien. Et ce n’est pas tout.
Les gros secteurs ont de plus en plus de mal à exporter comme l’électronique, le cuir et le textile. Au même moment, les transferts des MRE et les recettes touristiques sont en baisse. Il faut savoir que ces deux sources de devises permettaient en 2007, par exemple, de couvrir près de 90% de notre déficit commercial. En juin 2012, elles n’en couvrent que 52%. Ce qui a, en fait, aggravé la situation, c’est surtout le fait que la panne au niveau des sources de devise a été accompagnée par l’explosion de nos importations surtout à cause de la facture pétrolière. Résultat des courses : 30 milliards DH en devises se sont évaporés en l’espace de sept mois.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *