30 ministres pour le 30ème gouvernement de l’histoire du Maroc

30 ministres pour le 30ème gouvernement de l’histoire
du Maroc

L’événement tant attendu a finalement eu lieu. Après une longue attente qui a marqué les esprits et qui a donné lieu à des pronostics de tous genres, le 30ème gouvernement de l’histoire du Maroc a été nommé, mardi 3 janvier, par SM le Roi MohammedVI. Les membres du gouvernement dirigé par Abdelilah Benkirane ont prêté serment devant le Souverain à la salle du Trône au Palais royal de Rabat. Etant donné qu’il s’agit du premier gouvernement sous l’ère de la nouvelle Constitution, la nomination du gouvernement Benkirane marque un moment fort de la vie politique d’un Maroc nouveau qui avance à pas sûrs sur la voie de la démocratisation des structures de l’Etat. Selon les observateurs, la nomination du cabinet dirigé par M. Benkirane, secrétaire général du parti islamiste arrivé en tête des élections législatives avec 107 sièges, constitue incontestablement une étape historique marquant le point de passage à l’alternance démocratique et consolide davantage l’exception marocaine dans un contexte régional assez spécial marqué par des bouleversements profonds sans précédent. Comme prévu, la composition du gouvernement Benkirane n’a pas apporté de grandes surprises. A l’exception de la nomination de Aziz Akhannouch au poste de l’agriculture et de la pêche maritime, d’Ahmed Toufiq à la tête des habous et des affaires islamiques et de la désignation de Charki Driss, directeur général de la Sûreté nationale, comme ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, les autres ministres nommés étaient connus. Dans une déclaration à la presse peu après la nomination du nouveau gouvernement, M. Benkirane a assuré que son cabinet est animé d’une réelle volonté de réforme. «Ce gouvernement demeurera fidèle à tous les engagements auxquels l’Etat a souscrit, partant de notre fidélité aux principes et valeurs qui sont les nôtres», a dit M. Benkirane. «Le nouveau cabinet renforcera les partenariats existants et œuvrera à en contracter d’autres en vue de consolider la position de Royaume dans son environnement maghrébin, arabe, africain et international», a noté le chef de gouvernement. «Il n’existe pas, de par le monde, de gouvernement qui puisse s’acquitter convenablement de sa mission s’il n’est pas épaulé par le peuple qui doit, à son tour, mobiliser toutes ses énergies en faveur des réformes», a-t-il précisé. Avec le gouvernement Benkirane, les Marocains portent l’espoir de consolider davantage le processus de modernisation et de démocratisation déclenché par la mise en place de la nouvelle Constitution. Les citoyens aspirent, également, à voir se concrétiser les engagements du gouvernement Benkirane.
A noter qu’après sa nomination, M. Benkirane doit soumettre sa déclaration dans les prochains jours à l’approbation de la Chambre des représentants du Parlement qui en est à sa neuvième législature pour un vote de confiance.

   Liste des ministres du nouveau gouvernement par parti

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *