3,42 milliards de dirhams dépensés en six ans pour trouver du pétrole

Seul pays du Maghreb à n’avoir jusque là pas trouvé un goutte d’or noir, le Maroc importe la quasi totalité de ses besoins en pétrole pour une facture de plus de 1,5 milliard de dollars par an.

Entre 1999 et 2005, le Maroc a alloué 3,42 milliards de dirhams à l’exploration pétrolière, a indiqué le ministre qui a répondu cette semaine à des questions de parlementaires.
Rabat a accordé, jusqu’à la fin 2005, quelque 70 permis d’exploration couvrant 130.000 km2, dont 58 permis en offshore et 12 en onshore, a précisé M.
Boutaleb.

Mais les travaux d’exploration restent "insuffisants en dépit des efforts de l’Office national des hydrocarbures et des mines" (Onhym, public), a-t-il déploré.
Les forages en mer effectués en 2004 "ont permis de confirmer la présence d’un système pétrolier viable", avait assuré en mars la présidente de l’Onhym, Amina Benkhadra à la revue spécialisée Le Pétrole et le Gaz Arabes.

"La présence d’indices d’huiles et de gaz confirme l’existence de roches mères matures capables de générer des hydrocarbures", avait-elle affirmé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *