36.642 ménages à faible revenu accèdent au logement grâce au crédit Fogarim

Ce sont 36.642 ménages aux revenus faibles ou irréguliers qui ont pu accéder à la propriété grâce aux crédits immobiliers garantis par le Fonds de garantie pour les revenus irréguliers et modestes (Fogarim). Depuis son lancement en 2004 et jusqu’au 18 juin 2008, le total des crédits garantis par la Caisse centrale de garantie (CCG) pour  le compte du Fogarim a atteint les 5,38 milliards de dirhams.
Ces 36.642 ménages marocains sont en majorité des Casablancais. Selon la CCG, 41 % des bénéficiaires du Fogarim sont installés à Casablanca, devançant de loin la ville de Fès avec 11% et  Meknès avec seulement 6%. «Le Fogarim continue de susciter l’intérêt des principales banques de la place. Le CIH vient en tête, suivi du Groupe Banques populaires, de la BMCE, d’Attijariwafa bank, de la SGM, du Crédit du Maroc, de la BMCI et du Crédit Agricole du Maroc», souligne-t-on à la Caisse centrale de garantie. À la CCG, on parle d’expérience pionnière en matière de garantie des prêts à l’habitat social qui a démontré l’utilité et l’intérêt du recours aux mécanismes de garantie en vue de solvabiliser la forte demande des ménages à revenus modestes pour l’accession à la propriété.
Depuis le début de cette année et jusqu’au 18 juin dernier, ce sont ainsi 7.876 ménages qui ont pu acquérir un logement dans le cadre du Fogarim, soit une hausse de 19% par rapport à la même période de l’exercice précédent. Depuis ces deux dernières années, le nombre des ménages est allé crescendo attiré par une baisse continue des taux d’intérêt. 
«La tendance baissière du taux d’intérêt des crédits Fogarim se confirme en 2008. Ainsi, le taux d’intérêt moyen est passé de 6,79% en 2006 à 5,32 % en 2007 et 5,01 % en 2008», selon les responsables de la Caisse centrale de garantie. «Contrairement aux subventions, un Fonds de garantie offre un effet de levier important puisqu’il permet d’engager, dans le cas du Fogarim, jusqu’à 8 fois les disponibilités du Fonds, ce qui multiplie l’effet en termes de bénéficiaires et de volume de crédits», selon la même source. Rappelons que le Fogarim est dédié aux ménages à revenus irréguliers et modestes. Le coût d’acquisition ou de construction doit être inférieur ou égal à 200.000 dirhams et la mensualité ne doit pas excéder 1.500 dirhams. Pour la garantie, la couverture est à hauteur de 70% du remboursement du prêt accordé par l’établissement de crédit, majoré des intérêts normaux et de retard. Le risque relatif aux 30% restants est supporté par l’établissement de crédit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *