50 centimes de plus dans les courses des grands et petits taxis

50 centimes de plus dans les courses des grands et petits taxis

Le gouvernement et les syndicats des taximen viennent de trouver un accord sur la hausse des prix de courses. Après plusieurs semaines de négociation à l’échelle nationale, les deux parties ont convenu de rajouter 50 centimes au prix des courses des grands et petits taxis. Cette décision intervient quelques temps après la hausse opérée par le gouvernement sur les prix de l’essence et du gasoil à la pompe. «Le gouvernement par le biais du ministère de l’intérieur a accepté la proposition des représentants des transporteurs d’augmenter le prix initial des courses des taxis circulant dans le périmètre urbain. Cette hausse a été fixée à 0,5 dirham pour les grands et petits taxis», explique Mohamed El Herrak, secrétaire général du Syndicat national des chauffeurs de taxis, affilié à la CDT (Confédération démocratique du travail). Et d’ajouter: «Nous avons limité la hausse à 50 centimes seulement pour préserver le pouvoir d’achat de centaines de milliers de Marocains qui utilisent quotidiennement les taxis comme moyens de transport, mais également pour éviter une migration massive des clients vers d’autres moyens, notamment du secteur informel». Concrètement, le prix minimum d’un déplacement en petit taxi coûtera 7,5 dirhams contre 7 DH aujourd’hui.  Pour les grands taxis, la même hausse sera automatiquement appliquée dans toutes les courses effectuées. L’accord entrera en application dès la publication par les walis et gouverneurs de l’arrêté instituant la hausse. L’arrêté est attendu dans les jours qui viennent. «L’accord entre les syndicats et le gouvernement a été scellé mais son entrée en vigueur est conditionnée par la publication de l’arrêté du ministère de l’intérieur prévu probablement cette semaine», informe ce syndicaliste. Les taximen commencent à s’impatienter mais le gouvernement semble temporiser pour éviter tout dérapage. En effet, l’application précipitée de cette nouvelle mesure sans en calculer les résultats peut être lourde de conséquences. Pour rappel, Cette hausse vient après une première augmentation décrétée par un groupe de syndicats. Ces derniers avaient, quelques jours auparavant, pris une décision unilatérale de relever les tarifs des courses des taxis. Le gouvernement, à travers le ministère délégué chargé des affaires générales et de la gouvernance, avait réagi par rapport à cette hausse en déclarant que toute hausse qui se fait en dehors de la procédure prévue par les lois en vigueur est illégale. En acceptant aujourd’hui, une revalorisation des prix des courses de 50 centimes, l’Exécutif a réussi tout de même à ménager la colère des transporteurs qui menaçaient de recourir à une grève si les responsables ne prenaient pas leurs propositions en compte. Reste maintenant à savoir la réaction des citoyens après cette hausse. Mais une chose est sûre, une deuxième hausse même de 0,5 dirham ne sera certainement pas la bienvenue après la première hausse des carburants. Les responsables le savent déjà et préfèrent retarder même de quelques jours l’entrée en application de la hausse désormais inévitable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *