50% des ménages urbains ont un revenu mensuel supérieur à 4.000 DH

50% des ménages urbains ont un revenu mensuel supérieur à 4.000 DH

Le revenu mensuel moyen des ménages marocains est de 5.308 DH. Mais les disparités sont importantes entre la ville et la campagne où le revenu est de l’ordre respectivement de 6.124 et 3.954 DH. A noter que 50% des ménages urbains ont un revenu mensuel supérieur à 4.030DH et 50% des foyers vivant à la campagne ont un salaire de plus de 2633 DH. C’est ce qui ressort de l’enquête du Haut Commissariat au Plan (HCP) sur les revenus et niveaux de vie des ménages qui a été présentée mardi à Rabat. L’étude en question, qui a ciblé 7.200 ménages représentant les diverses couches sociales, met en exergue la distribution des revenus mensuels des ménages. Ils sont 20% à avoir un salaire inférieur à 1.930 DH, 40% moins de 2.892 DH, 60% moins de 4.427 DH et 80% moins de 6.650 DH. Selon le sexe du chef de ménage, l’enquête souligne que les ménages dirigés par les hommes ont des revenus plus élevés que ceux dirigés par les femmes avec 5579 DH contre 3942 DH. Par ailleurs, l’étude précise que le revenu mensuel moyen des ménages varie en fonction du niveau scolaire du chef de famille. Ainsi, il est de 4.356DH pour les chefs de famille non scolarisés contre 4.990 DH pour ceux ayant été au cycle fondamental, 6.975DH pour les chefs de ménages ayant un niveau secondaire et 13.033DH pour ceux qui ont effectué des études supérieures. En tenant compte du critère de l’âge, plus le chef de ménage est âgé et plus le revenu mensuel moyen est élevé. Les ménages où le chef de famille est âgé de 15 à 24 ans ont le plus faible revenu, soit 3.244 DH contre 4.595 DH pour ceux âgés de 25 à 44 ans, 5.826 DH pour les 45-59 ans et 5.620 DH pour les 60 ans et plus. L’étude donne un aperçu du revenu mensuel moyen des ménages selon la catégorie socio-professionnelle du chef de ménage en répartissant six groupes. Pour le 1 er  groupe (responsable dans la fonction publique, directeur d’entreprise, cadres supérieurs, professions libérales), le revenu est de 19.903 DH, 8127DH pour les cadres moyens, 5139 DH pour les employés, 5042 DH pour les inactifs (retraités, personnes âgées, femmes au foyer, étudiants…), 4.642 DH pour les exploitants agricoles, métiers d’artisanat…, 3.050 DH pour les ouvriers  agricoles et autres.
Selon le HCP, le revenu des ménages provient en grande partie du travail salarié et des activités indépendantes non agricoles (près de 63%). En milieu urbain, les salaires et les revenus des entreprises individuelles non agricoles constituent les principales sources de revenus des ménages (28%). Par contre, en milieu rural, ce sont les activités agricoles qui génèrent le plus de revenus pour les ménages (41%). S’agissant de la concentration de la masse des revenus des ménages, le HCP souligne que les 20% des ménages qui disposent des revenus les plus élevés s’accaparent 52,6% de la masse totale des revenus. Les 20% qui ont les revenus les plus faibles se partagent 5,4% de la masse totale des revenus. Les données de cette enquête ont permis d’appréhender la dynamique de la pauvreté. C’est ainsi que, de 1994 à 2004, la pauvreté a été réduite à l’échelle nationale de 16,5% à 14,2%, mais elle n’a significativement diminué que dans 40% de communes. Elle a stagné dans 17% des communes et augmenté dans le reste (43%).

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *