70.000 doses de vaccin disponibles au Maroc

La campagne de vaccination des pèlerins marocains contre la grippe A/H1N1 a débuté le dimanche 1er novembre et se poursuivra jusqu’au 21 novembre, date de départ du dernier contingent pour les Lieux Saints de l’Islam. Le ministère de la Santé rassure, il y aura des vaccins pour tous les pèlerins. «Nous avons reçu vendredi 70.000 doses. Et d’autres livraisons sont prévues pour les prochains jours», indique-t-on au ministère de la Santé. Les pèlerins sont appelés à se rendre aux aéroports 5 à 6 heures avant l’heure des vols. «Nous avons déployé des équipes médicales, munies de tous les moyens nécessaires au niveau de tous les aéroports du Royaume. Il y a suffisamment de personnel pour vacciner tout le monde. Pour l’aéroport Mohammed V, trois équipes comprenant au total 500 personnes ont été mobilisées pour le bon déroulement de l’opération», souligne une source au ministère de la Santé. Selon des données du ministère des Habous et des Affaires islamiques, le nombre total des pèlerins devant se rendre cette année aux Lieux Saints de l’Islam est de 26.000 personnes et un premier contingent de 450 pèlerins sont arrivés jeudi dernier à Médine. «Tous les pèlerins qui se sont rendus la semaine dernière aux Lieux Saints de l’Islam seront vaccinés. Une délégation médicale a d’ailleurs été dépêchée sur les lieux 10 jours avant l’arrivée du premier contingent. Ces derniers ont reçu la quantité de doses nécessaires pour procéder à la vaccination», précise la même source.
Cette année, le ministère de la Santé a pris plusieurs dispositions pour la saison du pèlerinage. Parmi ces mesures figurent le contrôle sanitaire aux aéroports au départ et à l’arrivée, la surveillance épidémiologique et sanitaire sur les lieux, le suivi épidémiologique au retour du pèlerinage (les pèlerins seront suivis durant une période d’1 mois). Le Maroc comme tous les autres pays est tenu de respecter les conditions exigées par l’Arabie Saoudite. C’est ainsi que les pèlerins doivent impérativement se faire vacciner contre la méningite, la grippe saisonnière et la grippe A/H1N1. Cette vaccination s’explique en raison du risque de contamination vu le brassage des populations, le surpeuplement et les contacts étroits.
Après la vaccination des pèlerins, à qui le tour ? «La liste des populations prioritaires a été établie et sera prochainement communiquée. Le comité d’experts a tenu compte des directives de l’OMS», souligne-t-on au ministère de la Santé. Les personnels de santé, les personnes atteintes d’affections de longue durée, les femmes enceintes et les enfants figurent parmi les personnes prioritaires.
A ce jour, un total de 397 cas de grippe A/H1N1 a été confirmé dont 145 cas enregistrés en milieu scolaire. Selon un communiqué du ministère de la Santé, 51 nouveaux cas de grippe A/H1N1 ont été diagnostiqués et confirmés à Casablanca, Assilah, Oujda, Meknès et Skhirate – Témara, dont un nouveau-né âgé d’un mois, hospitalisé au CHU de Rabat pour traitement selon la procédure en vigueur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *