Abdelouahed Souhai : «Le Premier ministre est appelé à présenter le bilan de l’action gouvernementale»


ALM: Selon vous, quels sont  les grands chantiers qui marqueront la session printanière du Parlement?
Abdelouahed Souhail : Généralement, la rentrée parlementaire symbolise le retour des députés et conseillers à Rabat après avoir passé un certain temps auprès de leurs circonscriptions à l’écoute des citoyens. Ce qui fait la spécificité de la rentrée parlementaire en cours, c’est l’élection d’un nouveau président de l’Assemblée. En plus, cette session coïncide avec le mi-mandat du gouvernement. Le Premier ministre est appelé à présenter le bilan de l’action gouvernementale. Cette session sera marquée par ce bilan d’étape. Ceci devrait mettre en exergue le degré de cohésion de la majorité et de la stabilité de l’action gouvernementale. En plus, il y a plusieurs textes de loi qui vont être débattus lors de cette session. Il y a un autre point qui fait l’objet du débat et qui concerne le chantier structurant de la régionalisation élargie. Ainsi cette session du printemps sera une session trop chargée.

Cette session sera-t-elle donc plus animée que la session précédente?
Généralement, les sessions parlementaires d’automne sont toujours dominées par le débat sur la loi de Finances. La session printanière permet, pour sa part, à l’institution législative de  débattre et de légiférer. Ainsi, pour la session en cours, l’adoption de plusieurs textes de loi est à l’ordre du jour. Ainsi, on s’attend à une session très animée.

Qu’en est-il du groupe parlementaire du PPS?
En réalité, pour le Parti du progrès et du socialisme il y a un certain nombre de priorités pour cette rentrée parlementaire. Nous mettons particulièrement l’accent  sur le chantier des réformes notamment la modernisation de l’arsenal juridique du Maroc. Les députés du PPS s’intéresseront également à toutes les question économiques et sociales. Nous tenons également à coordonner notre action avec nos alliés du Front des forces démocratiques (FFD) et du Parti travailliste, en concertation avec nos partenaires de l’USFP.  Il y a déjà plusieurs points en commun qui rassemblent ces partis et nous militerons davantage pour permettre à la gauche de jouer son rôle de premier plan.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *