Abderrahman Belghiti : «La franchise marocaine représente 20% du réseau»

Abderrahman Belghiti : «La franchise marocaine représente 20% du réseau»


ALM : Quelles sont les particularités de cette nouvelle édition du Salon de la franchise à Casablanca ?
Abderrahman Belghiti : Tout d’ abord il s’ agit de la 10ème édition, Maroc Franchise fête sa première décennie. Le Salon se tiendra pour la première fois au centre de conférences de l’Office des changes. Le thème du salon sera consacré à la franchise marocaine avec plusieurs témoignages de franchiseurs marocains et étrangers.

Comment se présente le marché de la franchise au Maroc ?
Le marché de la franchise s’est développé d’une manière spectaculaire au cours de cette dernière décennie, passant de 102 réseaux de franchise à environ 500 réseaux en 2011, avec plus de 3200 points de ventes et 28.000 emplois directs.

Quels sont les handicaps qui entravent ce secteur ?
Les principaux freins sont la rareté et cherté du foncier (locaux commerciaux), le financement, la concurrence déloyale, la contrebande, la contrefaçon et le manque de ressources humaines spécialisées.

Et quels sont les moyens pour encourager ce secteur ?
Libérer plus de foncier pour les projets de l’immobilier commercial, organiser et réhabiliter les commerces du centre-ville. Proposer des produits de financement spécifiques à la franchise.

Quelles sont les opportunités des réseaux de franchise implantés ou souhaitant s’implanter au Maroc ?
Le Maroc est de plus en plus ouvert sur l’extérieur, avec le développement des Malls, centres commerciaux, du tourisme et des villes qui étaient enclavées, des opportunités existent pour le développement des réseaux déjà implantés et pour les nouveaux réseaux de franchise.

Quelle place occupe la franchise marocaine par rapport aux autres franchises étrangères ?
La franchise marocaine représente 20% du nombre de réseaux et 2/3 des points de ventes, elle est appelée à se développer d’avantage dans les prochaines années.

Quelles sont les principales branches d’activité qui connaissent une forte demande auprès du consommateur marocain ?
Les branches d’activité qui sont les plus prisées par les consommateurs sont :
• L’équipement de la personne (habillement, chaussures, accessoires mode, bijouterie, cosmétique, beauté, coiffure…).
• Services et loisirs : (NTIC, agence immobilière, bien-être, jouets, librairies, services auto…)
• Equipement des ménages : (décoration, ameublement, électroménager, bricolage)

Existe-t-il une loi qui régit ce secteur ?
Non, il n’y a pas de loi spécifique, le secteur de la franchise est régi par le droit des obligations, droit commercial et loi de la concurrence.

Comment envisagez-vous l’avenir de la franchise au Maroc ?
La franchise au Maroc continuera à contribuer à la modernisation du commerce au Maroc et le développement des malls, les centres commerciaux favoriseront la croissance du secteur, le Maroc étant appelé à jouer le rôle de hub de shopping dans la région.

Quelles sont les perspectives de développement de ce secteur ? Et dans quel segment ?
Les segments actuels continueront à se développer, d’autres, comme les services à la personne, et les services à l’entreprise prendront le relai dans les prochaines années et ce pour accompagner la modernisation du pays et répondre aux besoins des consommateurs et des entreprises.

Quel rôle joue la Fédération marocaine de la franchise pour promouvoir ce secteur ?
La FMF s’est assignée comme objectif d’informer ses adhérents et les opérateurs du secteur de la franchise sur l’évolution du marché, en conduisant des études sectorielles, et en organisant un salon annuel, des conférences et tables rondes pour échanger les expériences et savoir-faire. La FMF représente le secteur auprès des pouvoirs publics.

Selon vous, quelles sont les règles d’or pour réussir une franchise ?
Pour réussir une franchise, il faut s’assurer que le concept de franchise choisi est en adéquation avec les besoins des consommateurs, bien choisir son emplacement commercial, avoir le profil d’entrepreneur, s’impliquer personnellement, respecter les règles du réseau et les procédures, respecter les engagements contractuels et disposer des moyens financiers adéquats à l’activité envisagée.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *