Abderrahmane Azzouzi : «La concrétisation de l accord de 2011 est la condition sine qua non pour la poursuite du dialogue social»

Abderrahmane Azzouzi : «La concrétisation de l accord de 2011 est la condition sine qua non pour la poursuite du dialogue social»

ALM : La FDT a appliqué en compagnie de la CDT la politique de la chaise vide durant des mois. Est-ce que vous allez accepter la nouvelle invitation du gouvernement?
Abderrahmane Azzouzi : Il faut tout d’abord préciser que nous n’avons pas encore reçu une invitation écrite de la part des responsables. Nous avons été informés par un coup de téléphone de la tenue d’une réunion avec le chef de gouvernement. S’agissant de notre participation à cette réunion, nous n’avons pas assisté aux dernières réunions dans le cadre du dialogue social pour des raisons liées à l’exécution d’un accord que nous avons signé avec le gouvernement Abbas El Fassi en avril 2011. Notre bureau se réunira aujourd’hui pour prendre une décision sur la question mais je pense que nous allons répondre favorablement à l’invitation du gouvernement. La réunion sera une occasion pour découvrir les propositions de l’Exécutif et avoir une idée sur sa méthodologie.

Justement, quels sont les points inscrits à l’ordre du jour de cette réunion ?
Nous n’avons pas de détails sur l’ordre du jour de cette réunion puisque nous avons été informés de sa tenue par téléphone. Les responsables se sont juste contentés de dire que la réunion sera réservée à la préparation de la rentrée sociale. De notre côté, nous allons réitérer devant le chef de gouvernement la nécessité de concrétiser la totalité des points contenus dans l’accord du mois d’avril 2011. D’ailleurs, la concrétisation de l’accord de 2011 est la condition sine qua non pour la poursuite des réunions surtout que certains points de l’accord ne nécessitent aucun effort financier de la part de l’Exécutif. Bien évidemment, d’autres dossiers importants seront soulevés au cours de notre réunion, à savoir la réforme des caisses de retraite.

Le gouvernement recevra chaque syndicat à part. Qu’en pensez-vous ?
C’est juste une question de forme. Une réunion groupée ou plusieurs réunions avec chaque syndicat à part, ne sont pas aussi importantes que le fond du débat. Il faut également rappeler que les cinq syndicats les plus représentatifs sont d’accord sur quasiment tous les dossiers du dialogue social à part quelques petites divergences sur les détails. De même, nous allons œuvrer pour le renforcement de la coordination entre les différentes centrales syndicales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *