Accord de libre-échange Maroc-USA : Les échanges commerciaux atteignent les 2,6 milliards de dollars en 2010

Liés par un accord de libre-échange, le Maroc et les Etats-Unis renforcent davantage leur partenariat commercial, et ce en réalisant un bilan positif d’année en année. Se référant au département américain du Commerce (USDC), les exportations marocaines vers le marché américain ont grimpé de 54% depuis l’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange en 2006. De l’avis des responsables des deux pays, l’accord de libre-échange liant le Maroc aux Etats-Unis, traduit l’excellence et le caractère spécial des relations séculaires entre Rabat et Washington.Dans ce sens, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri, a souligné, mercredi dernier à Washington, le caractère fructueux des relations maroco-américaines, tout en se félicitant de la conclusion de cet accord. Au titre de l’année 2010, les échanges commerciaux entre le Maroc et les Etats-Unis se sont établis à plus de 2,6 milliards de dollars. Les échanges commerciaux bilatéraux ont ainsi connu une nette augmentation au cours de l’année écoulée par rapport à 2009, où ils se sont chiffrés à 2,1 milliards de dollars, selon les statistiques du département américain du Commerce. Pour leur part, les exportations marocaines vers les Etats-Unis ont atteint 685 millions de dollars en 2010. Ce volume marque une augmentation de 46% par rapport à 2009, précise-t-on de même source. A souligner que le Maroc et les Etats-Unis ont bénéficié de l’élargissement des débouchés à l’exportation et des sources d’importation. Le seul signé par les Etats-Unis dans tout le continent africain, l’accord de libre-échange Maroc-USA est entré en vigueur le 1er janvier 2006. Les droits de douane sur plus de 95% des produits ont été immédiatement éliminés. L’accord stipule que les droits sur la plupart des autres produits seront éliminés sur une période de 9 ans à compter de la date d’entrée en vigueur de l’accord. Pour un nombre limité de produits, les droits seront éliminés sur une période de 15 ans à compter de la date d’entrée en vigueur de l’accord. En outre, l’accord offre l’accès aux services, une protection de la propriété intellectuelle, des instruments juridiques de garantie et de sécurité pour les investisseurs américains, des procédures ouvertes et des mesures de transparence, de moralisation et de concurrence dans la passation des marchés publics, ainsi qu’une protection du travail et de l’environnement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *