Accord de pêche : Dernière ligne droite

Accord de pêche :  Dernière ligne droite

Un nouveau pas vers la concrétisation du nouveau protocole de pêche entre le Maroc et l’Union européenne (UE) a été franchi. En effet, Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, et Vinciunas Arunas, président du comité des représentants permanents des Etats membres de l’UE, ont procédé, lundi 18 novembre à Bruxelles, à la signature du protocole paraphé en juillet dernier.

«Ce nouveau protocole, qui est juste et équitable pour l’ensemble des parties, va contribuer à fructifier les échanges aussi bien sur le plan commercial que sur celui de la recherche et du développement», a souligné M. Akhannouch, qui présidait la cérémonie de signature. Il s’agit donc là d’une étape majeure de la concrétisation du nouveau protocole de pêche avant son entrée en vigueur dès l’accomplissement des procédures internes respectives nécessaires, notamment son approbation par les Parlements marocain et européen. Il sera ainsi soumis au vote le 27 novembre à la commission de la pêche du Parlement européen à Bruxelles, puis en séance plénière en décembre prochain à Strasbourg.

«La prochaine étape est déterminante pour l’aboutissement de ce partenariat et pour que l’accord puisse être voté favorablement. Et nous restons optimistes quant à la suite qui sera donnée à ce protocole», a souligné, à ce sujet, M. Akhannouch. Pour M. Arunas qui est également ambassadeur représentant permanent adjoint de la Lituanie et qui assure actuellement la présidence du Conseil de l’UE, il s’agit d’un «pas important sur la voie du renforcement du partenariat entre le Maroc et l’UE. Et une fois voté, l’accord contribuera à asseoir tous les éléments scientifiques permettant d’assurer une pêche durable, à développer la politique sectorielle du Maroc dans le domaine et à élargir les possibilités de pêche pour les navires de l’UE.

Ainsi, je reste optimiste quant à l’issue du vote final de l’accord par le Parlement européen à Strasbourg». Aussi, la semaine dernière, la présidence lituanienne du Conseil de l’UE avait annoncé que le comité des représentants permanents des Etats membres de l’UE à Bruxelles (Coreper I) avait décidé de recommander au Parlement européen d’approuver le nouveau protocole de pêche Maroc-UE. Et dans le même sillage, lors d’une réunion à Bruxelles, les ambassadeurs des Etats membres auprès de l’UE avaient décidé d’adresser une correspondance au Parlement européen dans laquelle ils recommandent l’adoption du nouveau protocole de pêche.

De ce fait, le protocole va bon train et sera soumis au vote dans les meilleures conditions. En effet, jeudi dernier, la commission des budgets du Parlement européen à Bruxelles a, également, voté en faveur de la conclusion de l’accord. Aussi, dans son avis sur le protocole fixant les possibilités de pêche et la contrepartie financière prévues par l’accord de partenariat entre le Maroc et l’UE, la commission des budgets recommande à la commission de la pêche de proposer au Parlement européen de donner son approbation à la conclusion de l’accord.

Parallèlement, en début de ce mois, la commission développement du Parlement européen avait voté en faveur de l’approbation du protocole au même titre que la rapporteuse de la commission de la pêche du Parlement européen, Carmen Fraga Estévez. Dans le même sillage, le service juridique du Parlement européen a émis dernièrement un avis favorable à la conclusion de l’accord. Ainsi, équilibré et bien négocié (voir encadré P5) le nouveau protocole de pêche a toutes les chances d’aboutir et d’être voté au Parlement européen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *