Accrochage en Algérie : un islamiste armé et un militaire tués

L’islamiste abattu est un "émir" (chef) d’une phalange du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), Mouloud Timizar, alias Abou Abderrahmane, âgé de 33 ans, selon ces sources.

Son groupe, actif dans les maquis d’Ammal, est soupçonné d’avoir organisé, en février, un attentat dans lequel le maire de cette localité avait été tué, selon les mêmes sources.

La violence imputée aux islamistes armés en Algérie demeure sporadique malgré la mise en oeuvre, fin février, d’une Charte sur la paix et la  réconciliation nationale censée y mettre fin, adoptée par référedum en septembre.

Au moins 59 personnes ont été tuées dans des violences en Algérie depuis début avril, selon un décompte établi d’après des bilans officiels et de presse.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *