Agression du président de l’ASM à Malaga : Taoujni accuse « l’Algérie et les amis du Polisario »

"Ce matin même ils ont cassé les vitres de ma voiture et dans ma plainte devant la police j’ai dit qu’il ne peut s’agir que des Algériens qui ont essayé  avec moi tous les moyens ou des amis du Polisario", a déclaré M. Taoujni à la MAP.
M. Taoujni a été victime d’une agression préméditée dimanche soir à Malaga (sud de l’Espagne) où l’ONG est basée. Il souffre actuellement de contusions dans plusieurs parties du corps.
"Quatre inconnus (de type gitans) l’ont accosté non loin de son domicile vers 22h00 et, sans lui adresser la parole, l’ont roué de coups avant de l’informer que cela n’était qu’un avertissement et prendre la fuite à bord de deux vélomoteurs", dénonce l’ASM dans un communiqué.
Conduit aux urgences pour les premiers soins et l’établissement d’un rapport médical, M. Taoujni a reçu vers minuit un appel téléphonique lors duquel "un inconnu lui a signifié, dans un très mauvais français, que cela n’était qu’un avertissement et une leçon", le sommant de "laisser le peuple sahraoui tranquille".
Constituée essentiellement de militants sahraouis, l’ASM défend la marocanité du Sahara comme partie intégrante du Royaume du Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *