Agriculture : promotion du Plan Maroc Vert aux États-Unis

Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, est actuellement en mission aux États-Unis. En effet, selon un communiqué de presse de l’Agence américaine pour le développement international (USAID/Maroc), cette dernière co-organise, du 8 au 12 novembre, en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, une mission promotionnelle (Road Show) du Plan Maroc Vert. Ce Road Show de M. Akhannouch inclura une série de rencontres avec différents opérateurs américains, publics et privés, ainsi qu’un large éventail de fondations et de donateurs potentiels tels que Millenium Challenge Corporation, le département de l’Agriculture américain ou encore la Fondation Clinton, en mesure d’appuyer la mise en œuvre du Plan Maroc Vert. Dans le cadre de cette mission promotionnelle, différentes rencontres sont programmées. Ainsi, M. Akhannouch devra s’entretenir avec les représentants des départements et services Étatiques américains chargés des affaires agricoles, des affaires économiques et énergétiques, de la démocratie, des femmes et des affaires globales, ou encore des affaires du Proche-Orient, souligne le communiqué de presse.
À cet effet, le ministre va promouvoir le Plan Maroc Vert, à travers la mobilisation des partenariats et appuis financiers nécessaires à la mise en œuvre des activités planifiées sous le pilier II. Ce dernier vise à développer une approche orientée vers la lutte contre la pauvreté, en augmentant significativement le revenu agricole des exploitants les plus fragiles. Ce programme vise notamment les zones périphériques, montagneuses et oasiennes nationales. Dans ce cadre, d’autres Road Show ont été effectués par M. Akhannouch, notamment en Europe, au Japon et en Australie. Par ailleurs, le communiqué précise que cette initiative s’inscrit dans le cadre du «Programme compétitivité économique du Maroc» (MEC) de l’USAID. Pour rappel, le programme MEC a pour objectif de réduire les freins au développement du commerce et de l’investissement, à travers l’appui aux réformes, le renforcement des capacités d’institutions gouvernementales et l’implication du secteur privé. Ainsi, le programme intervient grâce à trois leviers techniques complémentaires et liés. Le premier est consacré à la mise en place de réformes légales et réglementaires pour améliorer le climat des affaires au Maroc et favoriser l’investissement et le commerce. Le deuxième porte, pour sa part, sur la valorisation et l’optimisation des ressources en eau afin d’augmenter la productivité, la compétitivité et l’emploi dans le secteur agricole. Cependant, le troisième appuie le développement d’une force de travail compétitive, en adéquation avec les besoins du marché du travail moderne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *