Ahmed Brija : «Les UP sont Une excellente initiative»

Ahmed Brija : «Les UP sont Une excellente initiative»

ALM : Que pensez-vous de l’idée du secrétariat d’Etat chargé de la Jeunesse de créer des Universités populaires un peu partout à travers le Maroc?
Ahmed Brija : Sincèrement, j’estime que c’est une excellente idée. Cette initiative est louable et mérite tout le soutien de la part des universitaires, des collectivités locales et pourquoi pas des partis politiques eux-mêmes. Et pour cause, conformément aux dispositions constitutionnelles, la formation ainsi que l’encadrement des citoyens est la responsabilité non seulement des collectivités locales et les partis politiques, mais également des universités. En d’autres termes, l’initiative du département de Mohamed El Gahs de mettre en place des universités populaires au Maroc s’inscrit dans le cadre purement constitutionnel.
Quelles sont, selon vous, les conditions de réussite d’une telle entreprise?
Effectivement, il ne suffit pas d’avancer une idée, surtout quand elle est intéressante. Encore faut-il lui assurer les conditions de réussite. J’entends par cela, déterminer avec précision les lieux où l’enseignement sera dispensé, les ressources humaines qui seront chargées d’encadrer ces demandeurs du savoir d’un genre particulier.
Qu’est-ce qu’ils ont de particulier ces demandeurs du savoir?
Je suppose que ce seront des personnes de catégories sociales défavorisées, venues de quartiers périphériques. En fait, des citoyens qui ne répondent pas aux conditions d’admission dans les universités classiques ou les Instituts supérieurs.
Bref, ceux qui n’ont pas eu de chance avec les études supérieures. Soit qu’ils n’ont pas les moyens suffisants pour se payer une place dans un institut spécialisé, soit qu’ils n’ont pas le niveau nécessaire pour y accéder.
Pensez-vous que l’initiative du secrétariat d’Etat trouvera un écho favorable auprès, justement, de ces catégories?
Non seulement je le crois, mais j’en suis certain. Vous savez, les Marocains sont demandeurs de ce genre d’initiative. Ils ont soif d’apprendre toujours davantage. C’est donc une excellente idée.
Que pourrait gagner un citoyen en fréquentant une Université populaire?
Il aura tout à gagner. Au lieu de passer son temps dans les rues à traîner et à ne rien faire, un chômeur préfèrera se rendre à l’université. Sa formation, même si elle n’est pas sanctionnée par un diplôme, et même si elle ne lui permettra pas de postuler pour un poste d’emploi, va servir à forger sa nouvelle personnalité. Il sera capable de tenir une discussion intéressante sur plusieurs sujets. Il sera épanoui. Et l’épanouissement est la base de toute réussite.
N’y a-t-il pas, à votre avis, de risque que les universités populaires se politisent au même titre que les universités classiques?
Sincèrement, je ne le pense pas. Et ce pour plusieurs raisons. Je citerai à titre d’exemple le fait que toutes les mouvances politiques seront représentées au sein de ces universités populaires.
En outre, il est clair que cette initiative a un objectif purement social, et pas du tout politique. C’est d’ailleurs, l’une des raisons qui me poussent à prédire sa réussite.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *