Al Qaëda a peu de chances de s’implanter en Afrique du Nord, selon Rumsfeld

Concluant une tournée en Tunisie, en Algérie et au Maroc, M. Rumsfeld a assuré que "chacun de ces trois pays gère ses affaires intérieures de telle manière que cette possibilité (une présence d’Al Qaëda) devient extrêmement faible".

Il a affirmé que ces trois pays du Maghreb "ont fait de nombreuses avancées et montrent qu’ils peuvent vivre en paix et gérer avec succès le problème du terrorisme".

Pour le secrétaire d’Etat américain, Al Qaëda et d’autres groupes extrémistes pourraient plutôt agir "dans les grandes zones non gouvernées"de par le monde.

M. Rumsfeld, arrivé dimanche au Maroc, a eu des entretiens à Rabat avec le Premier ministre Driss Jettou.

Il a été reçu lundi à Ifranne par le Souverain. M. Rumsfeld était accompagné du vice-secrétaire à la Défense, chargé de la politique étrangère Peter Rodman.

Le ministre marocain des Affaires étrangères Mohamed Benaëssa, et le ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abderahmane Sbaë, ont assisté à cette audience.

Dans un entretien à Assahra Al Maghribia publié lundi, M. Rumsfeld a indiqué qu’il évoquerait avec les responsables marocains "le rôle du Maroc dans le maintien de la paix au niveau international, les efforts fournis dans la lutte contre le terrorisme et les menaces continues contre la sécurité et la stabilité en Afrique du Nord et au Moyen Orient".

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *