Algérie : Arrestation de trois personnes liées à Al Qaïda

Ces arrestations font suite à des aveux obtenus d’un terroriste, appréhendé en fin de semaine dernière dans la région de Chellala-Adaoura, au sud de la wilaya de Médéa, limitrophe de celle de M’sila, précise le journal citant des sources informées.

La police serait à la recherche, dans cette même région, d’autres membres d’un réseau soupçonné de recruter des kamikazes, et qu’elle est parvenue à identifier, rapporte pour sa part le journal "Al Khabar", citant "des sources concordantes".

Cette cellule de recruteurs serait composée de quatre à six membres, originaires de la région de Chellala-Adaoura (au sud-est de la wilaya de Médéa), ajoute le journal, précisant que ces éléments sont activement recherchés par une brigade de sécurité spéciale.
L’un de ses membres, un certain "K", connu pour ses antécédents en matière de terrorisme, avait bénéficié en février dernier d’une mesure de grâce, dans le cadre de la mise en oeuvre de la "charte pour la paix et la réconciliation nationale", indique-t-il.
Le groupe a choisi comme sanctuaire le Mont Boukhil entre les wilayas de Médéa et M’sila pour s’adonner à ses activités.

Plus de 2000 détenus, condamnés pour des faits de terrorisme en rapport avec "la décennie de violence" en Algérie, ont bénéficié de mesures de grâce ou d’extinction de poursuites, dans le cadre des mesures de "réconciliation nationale".

La presse algérienne a rapporté mardi que 250 suspects en relation avec les attentats suicides du 11 avril, qui ont fait 33 morts et plus de 200 blessés, ont été arrêtés par les services de sécurité.

Ces arrestations ont ciblé des personnes soupçonnées d’avoir des liens avec le "Groupe salafiste de la prédication et du combat" (GSPC) qui opère désormais sous la bannière de "l’organisation Al Qaïda au Maghreb".

L’auteur de l’attentat suicide contre le palais du gouvernement à Alger, s’est fait connaître à travers la revendication des attentats du 11 avril dans un site "jihadiste", sous le nom de Marouane Boudina, alias "Moâad Ben Jabal", identifié comme un vendeur à la sauvette au quartier populeux de Bab Djerrah, dans l’est d’Alger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *