Algérie : réédition de plus de 80 islamistes armés

Ces chiffres ont été annoncés par M. Zerhouni en marge de la visite du président Abdelaziz Bouteflika dimanche à Constantine (est algérien).

La Charte pour la paix offre le pardon aux islamistes armés n’ayant pas commis de crimes de sang et se trouvant encore dans les maquis, la grâce ou la remise de peine à ceux déjà condamnés.

Malgré la mise en oeuvre de cette charte censée mettre fin aux violences  qui ont fait entre 150.000 et 200.000 morts depuis 1992, selon des estimations officielles, les affrontements n’ont pas totalement cessé.

Des journaux rapportaient lundi que sept islamistes armés ont été abattus,  ces derniers jours, par les forces de sécurité dans la région de Jijel (360 km à l’est d’Alger).

En outre, 13 douaniers, dont deux officiers, avaient été tués le 7 avril dans une embuscade visant leur convoi dans la région de Ghardaïa (600 km au sud d’Alger).

Au moins 40 personnes ont été tuées dans des violences en Algérie depuis  début avril, selon un décompte établi d’après des bilans officiels et de presse.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *