Ali Lmrabet condamné pour diffamation par un tribunal Espagnol

Les correspondants de la MAP, Mansour Madani et Said Ida Hassan, avaient décidé de poursuivre Ali Lmrabet devant la justice espagnole après la publication par ce dernier d’un article sur les colonnes d’El Mundo les traitant de "mouchards travaillant pour les services de renseignements".

Le tribunal a reconnu le correspondant du journal El Mundo coupable de diffamation envers les deux journalistes dans son article publié le 11 mars 2005 sous le titre "une armée de mouchards" et l’a condamné à s’abstenir à l’avenir de perpétrer de telles atteintes à l’honneur des journalistes de la MAP.

Lmrabet a été également condamné à publier, à ses frais, dans El Mundo le texte intégral de la sentence rendue par la justice espagnole.

Dans les attendus du jugement, le tribunal considère que l’auteur de l’article incriminé a péché par la publication d’informations dont la véracité n’a jamais été établie, portant ainsi atteinte à l’honneur des correspondants de la MAP.

Dans cet article, Lmrabet avait écrit que les services secrets marocains en Espagne disposent d’une armée de mouchards constituée d’étudiants, de simples travailleurs, d’acteurs de la société civile et même d’un député régional d’origine marocaine (NDLR, Mohamed Chaib du parti socialiste catalan est l’unique député régional d’origine marocaine en Espagne). "A cette armée de mouchards, s’ajoute une autre beaucoup plus professionnelle, constituée des correspondants de la MAP".

Ces graves accusations contre l’ensemble de la communauté marocaine en Espagne et plus spécialement envers les journalistes de la MAP avait suscité une vive réaction de la part du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) dont le secrétaire général, Younes Moujahid avait adressé une lettre de protestation au directeur du journal El Mundo.

Le SNPM avait également exprimé sa solidarité avec les journalistes de la MAP et fait part de sa disposition à défendre leur honneur, condamnant par la même les pratiques journalistiques irresponsables.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *