Amélioration de 13% des exportations marocaines durant le premier semestre 2006

Des données que vient de publier l’Office des Changes font ressortir que cette amélioration n’est plus le fait seulement des exportations des phosphates et dérivés, quoique toujours dominantes, mais aussi des ventes de produits pour lesquels on craignait pourtant les effets de la conjoncture internationale, tels les vêtements confectionnés.

Ainsi les meilleures améliorations ont été enregistrées respectivement par les ventes à l’étranger d’acide phosphorique (+47,1% ou +1,310 milliard de dirhams), de vêtements confectionnés (+15,2% ou +1,296 milliard DHs), des engrais naturels et chimiques (+32,7% ou +548,4 millions DHs), et des composantes électroniques (+15,8% ou +428,1 millions DHs).

Concernant les importations, leur valeur a augmenté de 13,1% durant la même période, avec plus de 99 milliards DHs (11,4 milliards de dollars US) contre 87,57 milliards DHs une année auparavant.

Ce sont les achats de produits énergétiques qui ont le plus gonflé la facture des importations, avec +23% ou 2,292 milliards DHs pour le pétrole brut et par rapport au premier semestre de l’année dernière, +56,2% ou +1,38 milliard DHs pour le gaz de pétrole, +31% ou +676,8 millions DHs pour les Gas-oils et fuels-oils. Les achats d’avions ont augmenté de +1,561 milliard DHs et ceux des voitures de tourisme de +771 millions DHs (+34,4%).

Dans sa globalité, le commerce extérieur marocain a ainsi enregistré une aggravation de 13,1% de son déficit, tout en gardant un taux de couverture relativement stable à 52,4%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *