Années de plomb : 1,5 milliard de dirhams pour les victimes

Cette somme comprend une deuxième tranche de 517,3 millions de dirhams qui vient d’être récemment débloquée pour indemniser des victimes des "années de plomb" entre 1960-1999, selon le CCDH.

Les indemnités ont été versées depuis plus de dix ans par le CCDH ainsi que par l’Instance équité et réconciliation (IER), dissoute fin 2005, après avoir remis un volumineux rapport au Roi Mohammed VI qui l’avait chargée de régler les dossiers des atteintes aux droits de l’Homme.

Le Roi a ensuite chargé le CCDH de mettre en oeuvre ses recommandations. Le nombre total des bénéficiaires, dont les ayant-droits, s’élève à 25.000 personnes. Les victimes directes ayant bénéficié d’indemnisation sont 13.938 personnes, selon le CCDH.
Selon les cas, les victimes reçoivent entre 10.000 dirhams et 1,5 million de dirhams, précise le CCDH, ajoutant qu’il reste 600 à 800 dossiers encore à l’étude.

Le CCDH, créé en 1990 par feu Hassan II, est actuellement dirigé par un ancien prisonnier politique, Driss Benzekri, qui avait également présidé la commission de vérité IER.

Ces deux instances ont enquêté sur la détention politique, les exécutions extrajudiciaires, la torture et autres mauvais traitements lors d’une période de brutale répression politique au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *