Anniversaire de la bataille de Oued El Makhazine

La célébration de cet anniversaire offre également l’occasion aux générations montantes pour s’arrêter sur les grandes épopées du Maroc et son histoire glorieuse, en tirer profit et participer à l’édification du Maroc nouveau.

Cette victoire fut, par ailleurs, un désastre autant matériel que moral pour les forces étrangères qui tentaient vainement de conquérir le Maroc. la mort du Roi portugais Don Sebastien durant cette bataille a représenté une déroute pour les prétentions expansionnistes chrétiennes.

De par sa position stratégique et ses ressources naturelles, le Maroc a été, durant son histoire, au centre des visées expansionnistes des pays européens.
Vers la fin du mois de février 1578, Don Sebastien exprima sa détermination de s’emparer de tout le Maroc. Détermination traduite par la campagne qu’il mena, lui-même, après avoir reçu du roi d’Espagne Philippe II un appui militaire terrestre et maritime, en plus du soutien de plusieurs pays européens, en vue de mener une guerre de croisade contre le Maroc.

Le 25 juin 1578, les forces portugaises embarquent de Lisbonne à bord de 1.200 bateaux. Informé de Fès de cette campagne, le sultan Abdelmalek Saadi décida de conduire lui-même son armée à Ksar El Kebir.

Abdelmalek Saadi envoya une lettre de provocation à Don Sebastien pour le faire avancer jusqu’à Loukous, dans la région de Souakene, en vue de l’isoler de sa flotte maritime qui était son point fort et constituait la source de ravitaillement de ses troupes en armes et en munitions. Don Sebastien tomba dans le piège et donna son ordre de marcher sur Ksar El Kbir et de traverser Oued El Makhazine.
Après destruction du pont de Oued El Makhazine par les Marocains, la bataille a eu lieu lundi 4 août 1578 et s’est soldée par la mort de don Sébastien et de son allié Mohamed El Moutaouakil.

Au cours de la bataille, le Sultan Abdelmalek Saadi décèdera des suites d’une maladie. Sa mort ne sera annoncée qu’une fois la victoire des Marocains proclamée.

Le Portugal demandera par la suite à Ahmed Mansour Eddahbi, proclamé sultan à l’issue de la bataille, le rapatriement de la dépouille du Roi Don Sébastien au Portugal. Le sultan Marocain donnera ses ordres pour que le corps du défunt Roi soit remis aux Portugais sans contrepartie.

La victoire des Marocains lors de cette mémorable bataille, connue également sous le nom de la bataille des Trois Rois, avait mis fin aux convoitises expansionnistes de l’armée portugaise qui représentait à l’époque une force coloniale et militaire à l’échelle mondiale. Elle avait permis au Maroc de s’ériger en puissance et de renforcer sa position sur les plans africain et méditerranéen. Cependant, si l’amour de la patrie et l’engagement à défendre son identité et ses valeurs sacrées ont constitué les motifs principaux pour les Marocains de mener cette bataille historique, ces motifs sont les mêmes qui alimentent actuellement leur ambition et leur volonté à devenir un acteur positif dans le dialogue entre deux civilisations, autrefois en conflit, mais qui sont aujourd’hui disposées à s’engager dans le dialogue, la coopération et le partenariat en vue d’instaurer la paix et la stabilité dans le monde.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *