Astuces de corrupteurs

Sur le front électoral, il n’y a de nouvelles que mauvaises. Principal, sinon unique, facteur incriminé à l’unisson : le recours massif à l’argent sale par les candidats dans tous les coins du pays. Pour le moment, les héros de l’arène électorale se contentent de dénoncer cette pratique qui a apparemment la vie dure. Étant donné le caractère compliqué du flagrant délit, il est difficile d’arrêter les candidats corrupteurs.
Ces derniers paient en argent ou en nature : qui offre les fournitures scolaires, qui donne l’huile et le sucre, qui propose la farine et les banquets. C’est selon les circonscriptions et les besoins des électeurs. Un candidat de Marrakech explique, tout de go : “ les gens ne demandent pas le programme de votre action une fois élu. Non, ils vous réclament de l’argent.“ Nous sommes en plein dans le souk électoral sur fond de surenchérissement du tarif de la voix. Qui paie le plus.
Ce phénomène risque de fausser le jeu et de pénaliser ceux qui sont de bonne foi, qui n’ont que leurs discours à opposer aux électeurs. Les gens en ont marre de la parlotte. Ils mettent tous les candidats dans le même sac. Ils veulent du concret. Tous pourris. Crise de confiance. Certains candidats, jamais à court d’idées quand il s’agit de tricher, ont trouvé le moyen de viCes candidats malhonnêtes ont trouvé le raccourci qu’il faut : recourir aux présidents du conseil municipal ou à des conseillers communaux pour leur assurer les voix des habitants vivant sur le territoire de leur commune. Le candidat paie à l’intermédiaire le prix des suffrages promis. Comme garantie que la transaction sera respectée et les voix acquises tomberont bel et bien dans l’urne, le candidat exige de la part du courtier un chèque de garantie du montant de l’argent de la corruption. Au cas où …Le corrompu risque alors d’être traîné en justice par le corrupteur. C’est un risque à prendre ou à laisser. Mais l’argent facile au Maroc vaut toutes les audaces.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *